La boîte à DocsPassion

[La boîte à Docs] Vanguard, la marque de tracteurs « Made in Miami »

Lorsque vous aviez besoin de puissance et que vous exerciez votre activité en Amérique du Nord, le choix qui s’offrait à vous en matière de grosses puissances dans les années 70 à 90 était pléthorique. 

Le nombre de constructeurs de tracteurs, qu’ils soient à châssis articulé ou rigide, à quatre roues directrices avec ou sans compensation de dévers ou simplement de deux roues motrices gonflés à bloc est presque aussi vaste que de fabricants de bennes en France à une époque pas si lointaine. Nous n’aborderons pas le nombre de tracteurs artisanaux conçus par leurs propres utilisateurs, auquel nous pourrions dédier un site et une activité à plein temps tellement ils sont nombreux. La plupart des engins, mais également leurs concepteurs ne sont souvent plus en activité et les traces s’estompent avec le temps, même si une poignée de férus tente de les faire revivre, tel que Peter D. Simpson, auteur des 3 ouvrages référents en la matière, « Ultimate Tractor Power » et Jason Hasert, de BigTractorPower.com 

Vanguard figure parmi ces marques exotiques qui n’ont été diffusées qu’au compte-goutte et exclusivement localement, dans les environs de leur site de construction. Ici, à Miami en Floride. Voici une brochure dénichée lors d’une Bourse d’échanges de miniatures au tournant des années 2000 lorsque celle-ci se tenait encore au COMPA – le conservatoire de l’agriculture à Chartres (28). S’il est encore aujourd’hui difficile de connaître l’historique complet de la marque, sachant que même les américains sèchent lorsqu’ils sont questionnés à son sujet, c’est que l’entreprise n’a produit qu’une très petite quantité de tracteurs et la plupart ont été expédiés hors des frontières américaines, surtout en Amérique Centrale. Ils sont équipés de moteurs Cummins suffisamment puissants pour tracter de lourds outils et de grandes remorques pour la canne à sucre, les canecars et n’ont pas forcément ni de cabine, ni de relevage et d’hydraulique. Des machines basiques et bien rustiques qui, au Venezuela fait l’objet de restaurations plus ou moins sommaires.

Celui que l’on vous présente ici est donc un spécimen à part, le haut de gamme du fabricant américain, situé dans un état où l’on cultive surtout la canne à sucre. Vanguard était un constructeur concurrent de Cameco, que l’on peut aisément confondre compte tenu des couleurs proches. Cependant, ce V-400PH de 400 chevaux n’est pas articulé mais bien rigide. Il se déplace donc en deux ou quatre roues directrices et peut même évoluer en crabe jusqu’à 28 km/h grâce à sa transmission Full-Powershift 12 vitesses. 

Vous en savez plus sur cette marque? N’hésitez pas à nous contacter.


D’autres images de tracteurs Vanguard:

close

Inscrivez-vous à la Newsletter

Retrouvez l'essentiel de l'actualité, des infos exclusives, des scoops et annonces importantes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de lire ce message ! Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (Adblock). Si vous souhaitez continuer à accéder à l'ensemble du contenu de FARM-Connexion.com gratuitement, merci de jouer le jeu et le désactiver. Ce site vit principalement grâce aux publicités. Nous faisons en sorte de ne pas en abuser et qu'elles ne soient pas intrusives. Merci de nous ajouter à votre liste d'exceptions dans Adblock ou de désactiver ce logiciel.