2024 / 05 / S21-S22 / Vaderstad
La boîte à DocsPassion

Préciculture UT140: Encore une histoire de rampe !

Un sujet qui divise nombre de constructeurs et utilisateurs depuis les prémices de l’automoteur de pulvérisation, c’est la position de la rampe.

D’un côté, les Pros de la rampe avant revendiquent la visibilité et la facilité d’exécution des coins de parcelles. De l’autre, on prône la protection de l’utilisateur au travail mais également la visibilité dégagée sur l’avant. Vaste et complexe sujet que voici! En France, on excelle dans la rampe avant depuis les années 80 avec plusieurs spécialistes en la matière, Matrot, Préciculture (ex Lestradet, acquis par le groupe Exel Industries), puis Artec, longtemps le leader du marché avec une offre constituée fortement liée à la rampe avant. 

Il semblerait que ce soit l’américain Ray Hagie qui ait conçu le premier automoteur de pulvérisation en 1947. S’il était initialement conçu à rampe arrière, son modèle 430 de série, introduit dès 1960 la repositionnait à l’avant, et pour de bon puisque aujourd’hui encore, John Deere (le propriétaire de la marque) continue de vendre des appareils à rampe avant en plus d’autres modèles à rampe arrière conçus en interne. Si Hagie lui même ne semblait pas sûr de son coup à ses débuts, que dire du français Préciculture? Celui qui a longtemps excellé dans la rampe avant, soutenu par d’autres spécialistes tel que Matrot s’est essayé à d’autres configurations.

La rampe arrière à cabine avancée (lire l’article) n’a pas rencontré le succès escompté au moment de sa présentation, malgré un intérêt sanitaire certain. La cabine étant loin des niveaux de protection actuels. Plus original, cet appareil basé sur un UT140, le plus gros modèle de la gamme dans les années 80 voit sa cabine inversée et réhaussée. Dans le sens de l’avancement, vous retrouvez ainsi le groupe motopropulseur (Fiat 6 cylindres ou Deutz 5 cylindres), la cuve de 2000 ou 3000 litres, la cabine légèrement surélevée et la rampe de 24 ou 28 mètres liée au pack technologique Nodet Gougis. Les seuls intérêts de cet appareil dont on ne connaît pas l’année de présentation seraient semble-t’il d’avoir la rampe dans le dos, donc moins de risques d’inhaler la bouillie et d’avoir une bonne visibilité globale. C’est pourquoi Préciculture a adopté d’une cabine d’automoteur de récolte largement vitrée et redessiné sa cuve afin d’avoir une bonne visibilité sur les roues avant. La question qui se pose alors, comment ça se passe au niveaux des intersections en agglomérations? 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de lire ce message ! Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (Adblock). Ce site vit principalement grâce aux publicités. Nous faisons en sorte de ne pas en abuser et qu'elles ne soient pas intrusives. Merci de nous ajouter à votre liste d'exceptions dans Adblock ou de désactiver ce logiciel pour pouvoir continuer à nous lire.