2024 / 05 / S21-S22 / Vaderstad
ConstructeursEntreprises

[Électrification] Seederal lève 10,8 millions d’euros

Seederal, la start-up bretonne annonce une levée de fonds de 7,1 millions d’euros afin d’accélérer le développement de son tracteur électrique.

Une première levée de fonds en 2022 ainsi que les soutiens de Bpifrance, de la Région Bretagne et du Crédit Agricole du Finistère, avaient permis à Seederal de prototyper son tracteur électrique de 160 chevaux. Ce nouveau tour de table, mené auprès de Supernova Invest, suivi par Ankaa Ventures, Unilis (Groupe Unigrains), CA Morbihan Expansion, Kima Ventures et ses partenaires historiques Xplore by Épopée Gestion et Breizh Up. Cette opération va lui permettre de financer la poursuite des efforts de R&D et accélérer ses recrutements et pouvoir proposer une version définitive de ce tracteur électrique de 160 chevaux en 2026. En parallèle de cette levée, Seederal annonce être lauréate du programme France 2030 avec une aide de 3,7 millions d’euros.

Seederal s’appuie aujourd’hui sur une équipe interne de 12 ingénieurs experts et de plusieurs partenaires industriels d’envergure mondiale. Ce nouveau financement valide la pertinence de son concept technologique et va permettre à Seederal d’engager la prochaine phase de développement de ses innovations (au cœur desquelles son système châssis-batterie), le renforcement de son portefeuille de brevets, et le lancement de prototypes itératifs en vue de présenter son modèle définitif en 2026.

« Le soutien obtenu par le programme France 2030, l’arrivée de nouveaux investisseurs de renom et la confiance renouvelée de nos investisseurs historiques, sont autant de marqueurs forts de la pertinence de notre démarche. » déclare Antoine Venet, CEO et co-fondateur de Seederal. « Nous avons récemment franchi un cap en démontrant que notre premier prototype développait la puissance nécessaire pour les applications les plus exigeantes, et ce tour de table va nous permettre de franchir le palier suivant : confirmer la grande autonomie de nos tracteurs pour les applications aux champs. » 

Arthur Rivoal et Antoine Venet, les fondateurs de Seederal

Pour Arthur Rivoal, CTO/CVO co-fondateur de Seederal « Le tracteur est central car il mécanise toutes les étapes du cycle de culture : préparation, semis, protection, fertilisation, et récolte. C’est un outil de sécurité énergétique et alimentaire. Le soutien de partenaires financiers, notamment spécialistes du secteur agricole et l’accompagnement par le programme France 2030 démontrent l’importance d’apporter une solution décarbonée à l’échelle, et nous sommes les premiers à développer les briques techniques pour le faire. »

Alors que les autres projets d’électrification concernent les tracteurs de faible puissance (jusqu’à 100 chevaux), sans rupture technologique, Seederal vise le segment cœur du machinisme agricole : la moyenne puissance (tracteurs entre 100 et 200 chevaux). Celle-ci est caractérisée par un marché profond en Europe du fait de la polyvalence de ces machines. En effet, avec plus de 9 milliards d’euros de ventes par an, ce segment représente plus de la moitié des tracteurs commercialisés en Europe.

L’enjeu de transition est important : en effet, l’ensemble du machinisme agricole représente 2% des émissions annuelles de gaz à effet de serre et 3% de la consommation énergétique en France. Seederal se positionne comme un acteur clé pour réduire ces émissions en proposant des tracteurs électriques diminuant l’empreinte carbone de 15 à 20 tonnes par unité et par an, soit l’équivalent des émissions annuelles de 17 voitures.

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de lire ce message ! Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (Adblock). Ce site vit principalement grâce aux publicités. Nous faisons en sorte de ne pas en abuser et qu'elles ne soient pas intrusives. Merci de nous ajouter à votre liste d'exceptions dans Adblock ou de désactiver ce logiciel pour pouvoir continuer à nous lire.