A la UneL'actu du mondePassion

L’agriculture chinoise se robotise

Alors que les récoltes de riz battent leur plein en cette fin novembre, la ville de Nanshan, dans le district de Sanshui, non loin de Hong Kong a été le témoin d’un évènement pour le moins inhabituel. Des machines fardées de rose, histoire d’être sûr de ne pas passer inaperçu, sont venues récolter, labourer et semer les terres sans qu’aucun conducteur ne soit intervenu. 

Le sujet séduit autant qu’il inquiète, ces machines évoluant sans conducteur conçues le plus souvent par des startups n’ont pas encore su trouver leur clientèle hors de vignes et maraichages. Et pour cause, leur mobilité pose encore problème dans les pays modernes, tel que le notre ou l’Amérique du Nord. C’est pourquoi l’avènement de la conduite autonome devrait pouvoir se faire d’abord dans des pays où, il est vrai, les questions sécurité et responsabilités en cas de pépin ne sont pas aussi préoccupantes. Michael Horsch, questionné à ce sujet fin septembre mise d’ailleurs sur l’Europe de l’Est et l’Amérique du sud pour lancer commercialement sur robot. 

De l’autre côté du continent eurasien, il est bon ton de s’inspirer de ce qui se fait chez nous, mais qui n’a pas encore réussi à quitter les podiums des grands shows. Le Case IH Autonomous, parent du nouveau Magnum traditionnel n’est, il est vrai pas encore commercialisé depuis sa présentation en 2016. Pas plus que son cousin T8 NHDrive ou d’autres concepts développés par John Deere. Ce dernier ayant toutefois accéléré ses projets avec l’acquisition de Bear Flag, startup de la Silicon Valley. Sans trop se soucier des facteurs risques, la Chine, leader des Liddars et autres capteurs de distance et de présence ne se heurte pas à ces aspects et a pris de l’avance en développant ses outils, clairement inspirés. C’est le cas de Guangdong Haoyun Technology Co., Ltd., une filiale de Country Garden qui fait le show actuellement avec un tracteur sans cabine ni plateforme de pilotage, qui s’il est chaussé soit de roues, soit de chenilles est très proche d’aspect du modèle Case IH. L’esclave de 300 chevaux animé par un moteur thermique se gère seul une fois l’ordre donné par son maître, tout en ayant délimité la zone de travail et les réglages de l’outil (ndlr: notez que les outils sont juste repeints et d’origine européenne). Sa précision permise par le guidage GPS est de 2,5 cm. 

Autre curiosité qui pourrait ne plus en être une demain, la grosse moissonneuse batteuse rose a de quoi inquiéter les indigènes. En moins de 10 heures, elle peut avaler 200 hectares de riz, soit ce qu’arrivent à récolter 500 personnes manuellement chaque jour. Dépourvue d’une cabine, cette machine qui semble bien proche d’une John Deere série S récolte seule grâce à l’Intelligence Artificielle en engrangeant des données instantanément calquées sur différents modèles dans un Cloud. Il s’agit de faire modifier les paramètres de battage, nettoyage et pouvoir vider sa trémie dans des remorques de façon totalement autonome. Capable de se gérer seule en puisant dans des ressources, cette moissonneuse artificiellement intelligente est le résultat d’un développement de la Haohang Company, créée en février 2021, qui emploie 300 ingénieurs dédiés à la collecte, l’analyse et la transcription des données pour le pilotage autonome des machines agricoles.

4 commentaires

  1. Se n est même pas une histoire de coût ! C est un problème d emplois d éventuel consommateurs !!!! Se ne sont pas ces nouvelles technologies qui consommeront le riz

  2. si le monde va loin dans cette technique des millions de poste d’emploi seront perdus
    Et les taux de chômage vont grimper
    Avec des taux de travail sectorial qui varie entre moins 2 % a 10 %en Occident
    l’agriculture perdra encore sans aspect humain là-bas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de lire ce message ! Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (Adblock). Si vous souhaitez continuer à accéder à l'ensemble du contenu de FARM-Connexion.com gratuitement, merci de jouer le jeu et le désactiver. Ce site vit principalement grâce aux publicités. Nous faisons en sorte de ne pas en abuser et qu'elles ne soient pas intrusives. Merci de nous ajouter à votre liste d'exceptions dans Adblock ou de désactiver ce logiciel.