2024 / 02 / S10 – Vaderstad
ConstructeursEntreprisesTravail du sol / Semis

Nouvelles couleurs et gros investissements pour Sky Agriculture

Depuis le 28 août 2023, les machines du groupe Burel, soit les marques Sky, Sulky et Prolog, sont désormais regroupées sous le nouveau nom SKY Agriculture (lire article). Dans le même temps, l’entreprise bretonne a réalisé des gros investissements pour accompagner son développement dans le travail du sol et la pièce détachée.

Lors d’une conférence de presse le 28 août dernier, le groupe Burel a annoncé le regroupement de ses trois marques, Sky, Sulky et Prolog sous une seule et même bannière. La nouvelle entité, intitulée SKY Agriculture, se veut résolument tournée vers l’agroécologie et l’agriculture de conservation des sols. Le nouveau logo reprend la typographie de la marque Sulky ainsi que la tête d’aigle Sky. Côté couleurs, les machines sont toujours peintes avec le gris graphite Sky, associé à un nouveau blanc titane. Le vert chartreuse ne sera plus visible que sur le logo, alors que le bleu Sulky et le rouge Prolog disparaissent.

Un choix mûrement motivé

David Guy, directeur général de Burel Group, avance plusieurs arguments pour justifier ce choix. « Nous nous assumons comme une marque haut de gamme et professionnel qui n’a pas besoin de se peinturlurer pour exister » assure-t-il. La couleur commune aux trois entités devrait également permettre de réduire les coûts de communication et de renforcer l’image innovante du groupe grâce à des nouveautés plus fréquentes. « Jusqu’à présent les innovations étaient réparties entre chaque marque avec des intervalles plus longs, ce qui pouvait nous donner l’image d’une entreprise qui investit peu en recherche et développement » regrette le directeur général.

Selon ses mots, la marque unique SKY Agriculture est également une réponse à la concentration et à la diminution du nombre de concessionnaire à l’échelle européenne, alors qu’en parallèle Burel Group souhaite développer la part de son chiffre d’affaire à l’étranger. David Guy évoque également l’apparition de matériel de moins en moins spécialisé. « De plus en plus de métiers se regroupent sur la même machine » analyse-t-il. Le concept d’une marque spécialisée en travail du sol et semis de précision, la seconde concentrée sur les semoirs et la troisième en fertilisation perd ainsi tout son intérêt.

De gros investissements réalisés

Le site de Carvin au Sud de Lille a été entièrement rénové et reconverti. Il a perdu sa fonction de production et les équipes sont maintenant dédiées à la recherche et développement en lien avec le bassin des cultures industrielles du Nord de la France.

Ce changement d’identité s’est accompagné sur les deux dernières années d’investissements important pour le groupe Burel. Ce sont plus de 8 millions d’euros, dont 6 millions sur le volet capacitaire, qui ont été mis sur la table pour réaliser différents chantiers.

Les sites de production actuels de Sky Agriculture

Le site historique de Chateaubourg en Bretagne a lui été agrandi pour accueillir les lignes de production des outils de travail du sol. Il a également reçu un « center service » flambant neuf, composé d’un pôle de formation, du SAV et d’un nouveau magasin de pièces détachées. Cette dernière activité représente désormais 10 % du chiffre d’affaire du groupe et a vocation à se développer encore. Un nouveau site de commande, destiné à simplifier les achats par les concessionnaire, est également accessible aux agriculteurs. Ils peuvent y préparer leur panier avant de l’envoyer à leur concessionnaire local pour qu’il passe la commande. Le dernier chantier, encore en cours, concerne l’agrandissement de l’usine Frandent à Osasco en Italie.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de lire ce message ! Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (Adblock). Ce site vit principalement grâce aux publicités. Nous faisons en sorte de ne pas en abuser et qu'elles ne soient pas intrusives. Merci de nous ajouter à votre liste d'exceptions dans Adblock ou de désactiver ce logiciel pour pouvoir continuer à nous lire.