2024 / 06 / S24 – Forrez (728×90)
L'actu du mondePassion

Au Brésil, John Deere recycle ses vieux modèles

Obsolescence technologique, nouvelle norme antipollution, performances en retrait et design plus aux goûts du jour… Ce sont autant de raisons qui poussent les constructeurs à renouveler leurs créations. Mais lorsqu’un produit est retiré du marché, il n’est pas systématiquement mis au rebut, surtout lorsque son géniteur peut, par ses sa présence aux quatre coins du monde peut satisfaire un consommateur un peu moins exigeant en matière de style, de technologie et d’écologie.  

Restez informé en vous inscrivant à notre newsletter

Nouveautés, scoops, essais, bons plans, infos exclusives… N’en loupez pas une miette.

Décalage de générations

Il y a 25 ans, le plus gros John Deere 8000, le 8400 affichait 260 chevaux. Aujourd’hui, avec la montée en puissance et en polyvalence des châssis moyens (6R et 7R), les châssis longs type 8R ont vu leur puissance minimale sensiblement augmenter. Actuellement, le plus petit des 8R commercialisés sur notre marché est le 8R280 de 280 chevaux lorsque le plus gros des 7R, le 7R350 affiche 385 chevaux. Un chevauchement de gamme qui s’explique aussi par la réglementation draconienne et la chasse au poids sur route. 

D’autres pays, au contraire n’ont pas toutes ces contraintes et préfèrent toujours l’équilibre du 8R et son poids/puissance plus adapté à la traction. C’est le cas de l’Amérique du Sud, où la gamme 8R démarre désormais à 250 chevaux avec le nouveau modèle 8250R. L’ancienne numérotation étant encore en vigueur sur ce continent. Un modèle lancé ce printemps qui est traditionnellement doté du 9 litres maison associé à la boîte Powershift (16×4 rapports) ou e23 (23×11 rapports) John Deere. On ne change pas une recette qui marche, surtout si les normes antipollution (Tier 3, au mieux Tier 4i) en vigueur ne contraignent pas à employer de SCR (Selective Catalytic Reduction), d’additif (Adblue) ou de filtre à particules pour réduire les émissions polluantes.

La série John Deere 8R brésilienne « millésime 2023 » est ainsi composée de 7 modèles de 250 à 400 chevaux (297 à 441 ch max.), du 8250R au 8400R. Notez également qu’un 8R250, absent de l’offre française existe sur d’autres marchés (Amérique du Nord, Afrique du Sud et Océanie notamment). 

Le 8R vendu au Brésil reprend les traits de la génération commercialisée de 2015 à 2020 en Europe, à un détail près; elle n’emploie pas d’AdBlue!

Les 7M, des faux 7R économiques

Vous connaissez forcément les 6M fabriqués à Mannheim en Allemagne, l’alternative économique aux 6R connaît un beau succès sur le vieux continent depuis leur lancement en 2012. Ceux-ci, plus accessibles que les 6R profitaient à leur lancement de la cabine archi-connue des 6030 et d’une offre de transmissions allant de la PowrQuad à l’AutoQuad Plus et de moteurs 4 et 6 cylindres.

Également commercialisé sur les marchés sud américains, le 6000J reprend la mécanique des anciens 6030. Basiques, pas toujours dotés de ponts suspendus, ils sont les plus accessibles de la gamme John Deere

Pour le Brésil, John Deere a repris la même recette en imaginant un 7R économique, le 7M. A ne pas s’y méprendre toutefois, la base n’est pas celle d’un 7R. Celui-ci n’étant pas produit localement. John Deere ressort en effet ses vieux moules et fait perdurer ses 7030, toujours produits en Amérique du Sud. Les trois modèles 7200J, 7215J et 7230J ont exactement le même look et la même mécanique que les 7730, 7830 et 7930 commercialisés en Europe. Associé à une transmission PowrQuad, PowrQuad Plus, AutoQuad ou AutoQuad Plus, leur 6 cylindres de 6,8 litres est d’ailleurs lui aussi le même, puisqu’il n’a toujours pas passé la norme antipollution Tier 3! 

Sous leurs faux airs de 7R, les 7M 200, 7M 215 et 7M 230 sont toujours équipés d’une cabine de 7030 et d’une mécanique semblable aux 7000J. Ceux-ci se distinguent surtout par la transmission CommandQuad et d’un équipement légèrement plus cossu. Un bien curieux montage esthétique qui n’est pas exclusif au Brésil, puisque l’Asie jouit à son tour de nos anciens modèles 7030 (Tier II ou Tier III) dépassés – écologiquement – chez nous, et que la marque recycle inlassablement depuis plus d’une dizaine d’années. Être vert à l’échelle mondiale, c’est savoir se jouer du « deux poids, deux mesures »!   

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de lire ce message ! Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (Adblock). Ce site vit principalement grâce aux publicités. Nous faisons en sorte de ne pas en abuser et qu'elles ne soient pas intrusives. Merci de nous ajouter à votre liste d'exceptions dans Adblock ou de désactiver ce logiciel pour pouvoir continuer à nous lire.