2024 / 02 / S10 – Vaderstad
MiniaturesPassion

[A LA LOUPE] Le John Deere 8400 par Schuco

Près de 25 ans après avoir été miniaturisé pour la première fois, le sacro-saint John Deere 8000 fait son retour à l’échelle 1/32ème à quelques semaines de Noël. Fait-il mieux? C’est la question que nous nous posons depuis que Schuco, son fabricant a annoncé le projet, début 2022.

Est-il encore nécessaire de présenter la série 8000 chez John Deere? De vous rappeler qu’il existe déjà un modèle de collection, échelle 1/32, sorti dans la seconde moitié des années 90 chez ERTL, dans une finition Precision fabuleuse par les détails qu’elle apportait à une époque où ses seuls concurrents étaient des jouets. 

Capots et calandre démontables, quick coupler, jumelage arrière… le modèle ERTL impressionne toujours par le niveau de détails © mecum

Un modèle disparu des étals des concessionnaires depuis si longtemps qu’au fil des ans, sa côte s’est stabilisée entre 200 à 300 euros, s’il est accompagné de sa boîte, de son fascicule et de sa médaille. Faut-il pour autant s’inquiéter de l’arrivée d’un modèle actualisé? Nous tentons de vous apporter notre point de vue à travers ce focus. 

// Le coffret

Classique, la boîte contient le modèle pris en sandwich dans deux supports en polystyrène et vissé sur un calage plastique. Le tracteur est donc bien maintenu et ne devrait pas subir de casses ou de déformations, comme c’est souvent le cas avec les modèles de la gamme R32 en résine proposée par Schuco. Pas de fascicule, pas de médaille collector, ce modèle s’inscrit dans la lignée des modèles du fabricant allemand, qui devrait le décliner ultérieurement dans d’autres modèles et, sans aucun doute proposer la série 8010. Patience!

// Le modèle

Il faut l’avouer, les premières images du prototype publiées début 2022 par la marque allemande n’étaient pas des plus flatteuses. Si elles ont fait débat sur les réseaux sociaux, c’est d’abord par l’aspect du relevage avant, bien frêle au regard de la puissance (ndlr: 260 chevaux, soit le plus gros tracteur standard proposé par John Deere jusqu’au début des années 2000) de l’engin et ses rivets trop apparents. Mais il faut préciser dans quel contexte a été réalisé ce modèle. Schuco est une marque allemande et John Deere, pour ses activités européennes est aussi centralisé en Allemagne. Les deux firmes ont naturellement été attirées par une configuration allemande. Si nous avons échappé à l’affreuse plaque d’immatriculation fixée dans la calandre, comme sur les séries 7000 & 7010, Schuco a opté pour un relevage fourni par une marque tierce. John Deere ne produisant pas ses relevages avant sur les modèles américains. En France, le spécialiste de la liaison tracteur-outils, c’est Laforge. Il est évident que pour un français, un 8000 soit doté d’un relevage de la marque picarde. Pas pour un agriculteur outre-Rhin. 

D’aspect général, le John Deere 8400 proposé en cette fin d’année présente bien. Le long capot, ses ouïes, sa calandre et ses ailes enveloppantes sont bien reproduites. A souligner, la peinture verte est fidèle. Le jaune un peu moins. Il tire sur l’orangé (nos photos ne le mettront d’ailleurs pas en valeur à ce sujet, les lumières tungstène étant difficiles à corriger). Si le détail du moteur n’est pas au niveau de l’ERTL Precision, c’est que ses capots ne sont pas démontables. Nous ne seront pas ennuyés par ces pièces qui tombent à chaque manipulation.

Le 8400 semble à première vue assez bien proportionné. L’empattement de 2,95 mètres a été respecté. Cependant, quelques amateurs de la marque nous ont fait part de leurs impressions, notamment la hauteur de cabine qui paraissait sur photos assez haute. Règle à l’appui, on peut effectivement voir que le modèle réduit devrait être plus bas de 3 mm, ce qui se traduit à l’échelle 1 d’une majoration de 10 cm, tout de même. Ceci pourrait être corrélé à la dimension des pneus. De leur surgonflage?! Le modèle devrait être chaussé de pneus équivalent 20.8R42, soit 1,95 mètres de diamètre. Constat; il manque 2 mm de hauteur sur le modèle Schuco. Ce n’est donc pas les pneumatiques qui rehaussent le tracteur et cette sensation d’une cabine haute. Vraisemblablement, c’est plutôt sa profondeur, inférieure de 4 mm par rapport à celle de l’ERTL.

La série 8000 est d’origine américaine et a pour le marché européen, reçu quelques améliorations esthétiques, notamment dans le but de satisfaire le code de la route et surtout limiter la projection de terre sur d’autres usagers. C’est par le marché allemand que sont arrivées les ailes enveloppantes et grandes bavettes souvent disgracieuses, mais qui retiennent mieux la terre à vitesse élevée. C’est sur ce détail que le modèle Schuco se distingue le plus de l’ERTL Precision. Le nouveau modèle Schuco a des ailes arrière européennes, plébiscitées par nombre de collectionneurs. Elles ceinturent les pneumatiques alors que l’ERTL a des ailes courtes, américaines.

Notez que sur notre modèle, compte tenu de la lourdeur des bras en métal et de tiges de vérins qui ont tendance à nager dans leurs fûts, les bras sont constamment dépliés, et par terre! De toute façon, on réserve à notre modèle un tout autre programme; la greffe d’un relevage Laforge bien plus courant en France sur ce modèle. 
Pour ôter le relevage avant, d’origine sur le tracteur, il suffit de dévisser les deux vis positionnées dans l’axe du pont avant. Donc prévoyez un tournevis cruciforme très fin pour les retirer.
Un dévissage pas très commode puisque à effectuer en biais. Puis écartez délicatement les supports du relevage du châssis du tracteur.
Les masses sont d’un seul bloc. Le support qui les soutient dispose de deux têtons à emboîter dans le châssis. Hélas, ceux-ci sont tellement fins que le support ne cesse de se déboiter.
Le support de masses et les masses proposées en Europe sont propres au marché européen. Mais curieusement, sur le modèle européanisé que propose Schuco, on retrouve dans la boîte un support de masses et des masses américaines.
On peut se réjouir que la plupart des fabricants réalisent désormais des relevages trois points plus réalistes que ceux proposés sur les jouets d’antan. Cependant, chez Schuco, on ne s’encombre pas des détails. La chape d’attelage est toujours aussi peu réaliste. Les bras toujours aussi peu esthétiques et les chandelles et le troisième point toujours aussi frêles.
Il n’est pas plus possible d’ouvrir la cabine d’un ERTL Precision que ce modèle sorti 25 ans plus tard. Pas de variations de couleurs à bord, ce sera brun et seulement brun! Et si l’on se focalise sur la porte, les mains courantes sont moulées dans le même moule que la vitre. Pas très esthétique, ni réaliste!
On pourrait aussi parler des marche-pieds qui, bien qu’ajourés manquent d’épaisseur et de détails.
Le 8400 présente bien, au point de le confondre avec un ERTL modifié! Un point négatif toutefois de profil droit, la console en cabine apparaît évidée. Schuco a oublié de peindre son pourtour et ainsi cacher ce vide.
Attention lorsque vous manipulez ce tracteur. Les rétroviseurs sont fixés d’origine.
Les voiles de roues arrière, caractéristiques de ces tracteurs sont plutôt bien reproduits.
On ne pourra pas en dire autant des réducteurs de roues avant, dont le dessin est approximatif.
La cabine du 8000 paraît effectivement peu profonde, au regard de celle du 7810.
 
Les points positifs + Les points négatifs –
  • Un 8000, c’est toujours une bonne nouvelle
  • Le vert John Deere respecté (c’est rare!)
  • Les phares translucides
  • Des imprécisions dans les mesures
  • Le relevage arrière minimaliste
  • Les mains-courantes moulées dans la porte vitrée, non fonctionnelle
  • Le jaune, trop orangé!

La note FARM CONNEXION

Finition
Réalisme
Facilité d'attelage
Coffret

Peut mieux faire !

Proposer un modèle déjà sorti dans le commerce contraint à se surpasser et faire mieux que le prédécesseur. Un challenge qu'aura du mal à relever le nouveau modèle Schuco, qui bien qu'européanisé pêche par sa finition à bord, le choix discutable des éléments frontaux et de quelques oublis ici et là. Des oublis que vous serez nombreux à rectifier, moyennant la greffe de gyrophares, d'un relevage avant plus costaud et de quelques accessoires, qui vont forcément plomber la note, déjà salée. Comptez un peu moins de 100 euros pièce.

J'achète
Note utilisateur : 3.05 ( 9 votes)

// Détails du John Deere 8400 par Schuco

Nombre de pièces NC
Poids (g) 352 (avec relevage avant) / 355 (avec masse)
Prix indicatif 95€90
Fabricant Schuco
Référence SCHU7875
Disponibilité Novembre 2023

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de lire ce message ! Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (Adblock). Ce site vit principalement grâce aux publicités. Nous faisons en sorte de ne pas en abuser et qu'elles ne soient pas intrusives. Merci de nous ajouter à votre liste d'exceptions dans Adblock ou de désactiver ce logiciel pour pouvoir continuer à nous lire.