AGRITECHNICA 2019AGRITECHNICA 2019PulvérisationSALONSTravail du sol / Semis

La fertilisation liquide au semis grâce à l’unité FCD d’Amazone

Associée aux semoirs Primera DMC, Condor et semoirs monograines traînés EDX, l’unité Fertiliser Delivery Cart, ou FCD permet de localiser un engrais liquide au semis.

L’engrais solide trouvant souvent ses limites en conditions sèches, Amazone précise qu’il a conçu cet accessoire pour incorporer l’engrais liquide au plus près de la semence afin de maximiser les chances d’une bonne levée. Cet attelage, composé de cette unité FDC et d’un semoir équipé de sa propre trémie compartimentée permettra par conséquent d’appliquer en un seul passage l’engrais liquide et l’engrais minéral si nécessaire. Ainsi la plante, en fonction des conditions, peut être alimentée de façon optimale en substances nutritives. 

L’unité Fertiliser Delivery Cart repose sur un châssis attelé entre le tracteur et le semoir. Elle est composée de deux cuves d’engrais liquide d’une capacité respective de 3.000 litres, donc un volume total de 6.000 litres. L’engrais liquide est acheminé aux socs semeurs qui incorporent l’engrais dans le sol par une pompe entraînée par friction. Les deux cuves d’engrais liquide sont équipées de série d’un affichage de niveau de remplissage. Le conducteur visualise donc en permanence le niveau de remplissage. En plus des cuves d’engrais, l’unité FDC est équipée de deux bacs d’eau de rinçage de 300 litres pour pouvoir nettoyer l’unité complète, y compris la pompe et les flexibles. Toutes les cuves sont accessibles, grâce à une plateforme de travail et sont dotées d’une grande ouverture.

2012 / 12 / Lemken offre 0% (728×90)
Avec un débit de 60 l/ha, un remplissage de cuve suffit pour 100 hectares et de fait pour une journée sur les grandes exploitations.

L’unité Fertiliser Delivery Cart FDC est équipée d’une pompe à bouillie dépendante de la vitesse d’avancement qui permet de doser des débits très précis entre 40 et 300 l/ha. La commande précise est réalisée grâce à l’ordinateur AmaSpray+. Il est possible d’atteindre des vitesses de travail jusqu’à 20 km/h. Le remplissage de l’unité Fertiliser Delivery Carts se fait par la pompe de remplissage entraînée séparément par un moteur, avec une capacité de remplissage de 500 l/min. L’engrais liquide est acheminé jusqu’aux disques du semoir par des tuyaux flexibles protégés des chocs et des dommages par une gaine. L’engrais liquide est délivré sur une sortie spéciale au niveau du disque semeur. Pour éviter l’égouttage en fourrière, chaque sortie est dotée d’une membrane anti-goutte. En outre, chaque sortie intègre, en fonction du débit, une pastille de dosage de taille correspondante. Le pilotage du circuit de bouillie est très facile grâce au tableau de commande bien connu, issu de la technique de protection phytosanitaire du constructeur allemand, du côté gauche de la machine. Le filtre d’aspiration et le filtre sous pression assurent une sécurité d’utilisation élevée au niveau du circuit de bouillie. Ils isolent les impuretés correspondantes de l’épandage d’engrais.

Le poids est réparti sur de grands pneus de dimensions 700/50R26,5. L’attelage de la cuve d’engrais au tracteur se fait en fonction des besoins, soit aux bras d’attelage inférieur de Cat. 2 à 5, soit à un anneau d’attelage ou par une boule. Pour une répartition optimale des masses et pour améliorer la traction du tracteur, le timon est lesté de série par des masses d’alourdissement supplémentaires. Pour atteler et dételer le semoir, le timon est équipé de série d’un vérin hydraulique. Le timon est aussi équipé de série d’un rangement pour les flexibles (hydrauliques et fils électriques). A l’arrière, l’unité FDC est équipée de bras inférieurs pour atteler le semoir.

L’unité Fertiliser Delivery Cart FDC est surtout utilisée, sur les zones agricoles arides, en première fertilisation par produit liquide, afin de ne pas prélever du sol trop d’humidité résiduelle, car l’engrais n’a pas besoin d’être dissout pour être disponible. La disponibilité rapide et une meilleure capacité de mise à profit de l’engrais liquide, même à des températures froides, représente un autre point en faveur de l’engrais liquide. L’apport d’engrais liquide pour le semis favorise la croissance des plantes et assure rapidement des cultures denses. La prolifération des adventices est limitée et les frais de produits phytosanitaires sont donc réduits. Le développement rapide des plantules génère également une influence positive sur le rendement.

Résultats de travail de la campagne 2018 en Russie

Pour le semis de colza, d’orge de brasserie, de pois et de soja des essais menés en Russie font appel à un engrais liquide AHL (solution de nitrate d’ammoniaque et d’urée). Associé au semoir Primera DMC 9000, l’unité Fertiliser Delivery Cart FDC 6000 débite 60 l/ha d’engrais liquide pour cultiver une superficie de 100 hectares. Pour cet ensemble, le tracteur affichait une puissance de 320 chevaux et la vitesse d’avancement se situait entre 13 et 15 km/h. La croissance des plantes, facilitée par l’engrais liquide AHL, est nettement supérieure à celle sans AHL. La coloration nettement plus verte des plantes est un indice d’un bon apport en substances nutritives. Le développement des plantes ayant bénéficié de l’engrais est par ailleurs nettement plus évolué.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité