2023 / 06 / S22 / La Campagne (portes ouvertes)
L'actu du mondePassion

AGRI-CON : Un transporteur pour récolteurs pressés !

A chaque culture ses particularités et ses équipements dédiés. Lors de la récolte de la canne à sucre, le transport se fait soit par le biais de remorques tractées derrière des camions ou tracteurs agricoles, soit par le biais d’automoteurs artisanaux. Ils ne sont pas sans rappeler nos débardeuses à betteraves européennes.

Le fabricant australien Agri-Con Equipment de Bundaberg dans le Queensland a développé une nouvelle génération de transporteurs ACE de grande capacité et aux aptitudes routières hors normes. Pour Cameron Greaves, pdg d’Agri-Con et ancien conducteur d’ensembles de débardage de canne; « Depuis 10 ans, nous avons réfléchi à des solutions pour améliorer le débit de chantier par la vitesse d’exécution, la maniabilité et la visibilité tout en apportant davantage de sécurité et de confort par rapport à un ensemble traditionnel. » Les entrepreneurs et industriels recherchent des alternatives rentables et efficaces et le transporteur ACE, conçu avec une mécanique de camion routier offre des performances qu’aucun tracteur modifié en cane-car (nom donné aux engins modifiés sur la base de tracteur standard ou articulé et accouplés à une caisse de transport) ne peut revendiquer.

Si l’appareil d’Agri-Con rappelle une débardeuse à betteraves, c’est que sa conception est proche. Articulé, le coeur de l’engin repose sur un châssis avant dominé par une grande cabine, pour une meilleure visibilité panoramique. Il s’en distingue par sa transmission, non pas hydrostatique mais de type powershift et d’origine ZF. L’usage de cette transmission mécanique est moins énergivore et ne requiert que 275 chevaux, délivrés par un bloc 6 cylindres Cummins QSB de 6,7 litres positionné sous la cabine. Le refroidissement emploie un ventilateur à pâles réversibles, limitant les risques de colmatage et d’échauffement.

Agri-Con, également distributeur de tracteurs JCB Fastrac mise sur la vitesse et annonce que l’appareil peut évoluer à 65 km/h en marche avant, et jusqu’à 50 km/h en marche arrière. L’engin peut ainsi travailler en navette, sans faire demi-tour à chaque bout de champs pour gagner du temps, d’autant que la récolteuse très fréquemment montée sur chenilles pivote dans un mouchoir de poche. S’il peut être doté d’une caisse de 13 tonnes (modèle trois essieux), l’appareil peut recevoir une plus grande de 20 tonnes (4 essieux). Comme les débardeuses à betteraves produites en Europe, la caisse s’élève par l’arrière mais avec un débattement supérieur offert par son double châssis et ses vérins de plus grosse capacité. Cependant le déchargement se fait non pas par une porte arrière, mais par l’avant de la caisse, proche de la cabine, soit à droite ou à gauche via des tapis articulés. Enfin, l’engin peut également tracter une remorque, sur laquelle sera chargée la récolteuse. Un appareil donc polyvalent et particulièrement endurant.

Quelques vidéos des transporteurs ACE au travail

L’un des premiers modèles de l’entreprise

Abonnez-vous à la Newsletter

Retrouvez l'essentiel de l'actualité, des infos exclusives, des scoops et annonces importantes

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment

Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de lire ce message ! Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (Adblock). Si vous souhaitez continuer à accéder à l'ensemble du contenu de FARM-Connexion.com gratuitement, merci de jouer le jeu et le désactiver. Ce site vit principalement grâce aux publicités. Nous faisons en sorte de ne pas en abuser et qu'elles ne soient pas intrusives. Merci de nous ajouter à votre liste d'exceptions dans Adblock ou de désactiver ce logiciel.