ConstructeursEntreprises

EXEL Industrie ferme des usines et se réorganise

Fermeture de l'usine Matrot de Noyers-St-Martin et de Caruelle Seguip à St Denis de l'Hotel, Exel Industries réduit la voilure

Dans un contexte économique et sociétal particulièrement difficile, Exel Industries traverse une période de remise en cause profonde et va par conséquent entériner un nouveau plan de restructuration. Après le pôle betteravier, ce sont les marques dédiées à la pulvérisation qui vont soit se réorganiser, soit disparaître du paysage.

Guerric Ballu, Directeur Général du groupe Exel Industries s’est expliqué ce matin à travers un communiqué de presse. “Accompagner la transition agroécologique impose de nous restructurer pour nous positionner en acteur majeur de l’agriculture de demain. C’est pourquoi nous regrouperons nos activités françaises sur des Centres de Compétences de production et de recherche, ce qui va impliquer la fermeture des sites de Noyers-Saint-Martin (Matrot) et de Saint-Denis de l’Hôtel (Caruelle, Seguip, Nicolas, Thomas), dont les activités seront transférées partiellement vers Beaurainville (62) et Epernay (51). Ces décisions sont portées par la famille Ballu et le conseil d’administration, et sont préalablement soumises au respect de toutes les procédures légales de consultation des partenaires sociaux et de validation par les autorités administratives.

Cette annonce particulièrement lourde pour l’emploi et le monde agricole, attaché à ses racines et son histoire s’accompagne de l’arrêt de marques jadis reconnues telles que Caruelle, Seguip mais également Thomas, Fischer et Loiseau. “La commercialisation sera progressivement arrêtée, mais nous offrirons des alternatives « Produit » et « Service »performantes s’inscrivant dans la continuité des valeurs développées par ces marques historiques.” indique le Directeur Général. L’activité Grande Culture sera représentée à l’avenir grâce aux marques Evrard, Matrot et Berthoud à qui seront confiés des produits et des services « Haut de Gamme », tandis que les marques Hardi et Tecnoma seront destinées au coeur de marché.

Nous devons rationaliser notre offre, mutualiser nos expertises et devenir des spécialistes proches de nos partenaires et de nos clients dans chacun des segments Grande Culture et Viticulture“. commente Dominique Lagouge, Directeur Général de Tecnoma. Tecnoma, pilier constitutionnel du groupe français poursuivra ses activités et va confier ses activités “Grande Culture” à Belleville près de Lyon (Rhone), où siège Berthoud et à Fère Champenoise (Marne) chez Préciculture, le site de production des appareils automoteurs (rappelons que les Tecnoma Laser, Berthoud Raptor, Caruelle Nympheos et Seguip APX Vision, qu’ils soient à rampe avant ou arrière reposent sur des bases communes). C’est également sur ce site marnais que seront encore produits les tracteurs enjambeurs Tecnoma les plus haut de gamme, exclusivement en vigne étroite. Les modèles vigne large vont disparaître progressivement mais Exel assure dans son communiqué de presse qu’une offre alternative sera proposée aux clients. A l’issue du calendrier légal des négociations avec les partenaires sociaux, le site d’Epernay deviendra le centre de Compétences Viticulture et Arboriculture et se spécialisera dans le Marketing Produit, la R&D, et la production des pulvérisateurs pour ces deux activités.

La Vigne Etroite sera dominée par la marque Tecnoma en tracteurs enjambeurs et en pulvérisation, complétée par CMC et les cellules de pulvérisation Berthoud. En Vigne Large et Arboriculture, Nicolas commercialisera en « Haut de Gamme », complétée par les produits Vigne Large de Berthoud, et Hardi dans le coeur de marché.

Sans aborder l’impact sur l’emploi, Exel Industries conclut: “Ces regroupements dynamiseront l’innovation et le développement de nouvelles gammes. L’optimisation et la professionnalisation de notre capacité industrielle dans les Centres de Compétences permettront de réduire les coûts de production tout en améliorant la qualité de nos pulvérisateurs.”

6 commentaires

  1. Oui, c’est les prochains sur la liste, matrot haut de gamme, on doit pas avoir la même vision du haut de gamme… Et technoma,…. A force de faire des clones ,les marques n’ont plus d’intérêt.
    Ce qui manque, c’est pas le haut de gamme, c’est bon marché ou juste prix. On s’en fou des technologies si personnes peut les acheter

  2. le monde agricole continue sa mutation , mais quel va être l avenir des agriculteurs avec ce nouveau contexte dans le machinisme on l a déjà vu dans le secteur betteravier

  3. J’étais au courant pour caruelle depuis quelques mois, malgré un certain enthousiasme de la direction au sima et la préview du nouveau modèle traîné ,cela confirme donc le double discours langue de bois des concessionnaires tout va bien , c’est reparti !!! .. Ça empire plutôt.

    1. Bonjour quel gachis chez matrot déja totalement dépassé en matériel béttravier dans les années 2000 par manque d innovation et on fait la même chose en pulvé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de lire ce message ! Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (Adblock). Si vous souhaitez continuer à accéder à l'ensemble du contenu de FARM-Connexion.com gratuitement, merci de jouer le jeu et le désactiver. Ce site vit principalement grâce aux publicités. Nous faisons en sorte de ne pas en abuser et qu'elles ne soient pas intrusives. Merci de nous ajouter à votre liste d'exceptions dans Adblock ou de désactiver ce logiciel.