2024 / 06 / S24 – Forrez (728×90)
ConstructeursEntreprisesPulvérisationTechnologie & High-Tech

Kverneland collabore avec Abelio pour affiner la pulvérisation localisée

En signant un partenariat avec Abelio, spécialiste des solutions numériques, Kverneland Group France sera à même de réduire significativement l’utilisation d’herbicides sur ses pulvérisateurs (Kverneland et Kubota). 

Le non-renouvellement des matières actives ainsi que la résistance des adventices sont deux sujets majeurs de préoccupation chez les agriculteurs. Et d’un point de vue environnemental et économique, ces derniers attendent des constructeurs et autres spécialistes de la protection des cultures des solutions pointues, capables d’appliquer la juste dose au bon endroit. A la clé, ce sont des économies d’herbicides significatifs pouvant aller de -60% à -80%.

La tendance à pulvériser en localisé se traduit par des appareils de plus en plus pointus, qui misent essentiellement par la vision embarquée via de multiples caméras capables de distinguer culture et advantices devant la rampe du pulvérisateur. Cette technologie imposant une réactivité immédiate de la pulvérisation est d’autant plus efficace lorsqu’elle est corrélée avec une carte de préconisation fine, établie avant le passage du pulvérisateur. L’arme ultime pour y parvenir, c’est le drone. Dans la pratique, il faut pouvoir mettre en place le vol de la parcelle au bon moment, et pouvoir être livré d’une carte lisible et suffisamment fine pour que le pulvérisateur puisse anticiper à son passage. 

S’ils sont déjà équipés en standard de la technologie de pulvérisation localisée par cartographie appelée SpotSpray, les pulvérisateurs Kverneland et Kubota vont désormais pouvoir mieux anticiper leur travail et aussi, point important, permettre de prévoir avec un peu plus de précision la quantité de bouillie à préparer. 

Pour surmonter les défis liés à l’adoption généralisée de cette technologie, les deux entreprises unissent leurs forces. Abelio apporte son expertise en détection d’adventices grâce à des années de développement dans ce domaine, et offre aux agriculteurs une organisation de la détection à la livraison des cartes. « L’intelligence artificielle développée par l’entreprise permet de détecter 99% des adventices présentes dans les cultures en place. » annonce la firme. Des essais ont été menés entre les deux entreprises pour garantir la compatibilité et l’efficacité des cartes avec les pulvérisateurs, et de pouvoir proposer une solution complète et pertinente. Une offre est donc disponible pour tous les agriculteurs équipés de pulvérisateurs Kverneland ou Kubota. Elle permet de tester gratuitement la technologie sur quelques hectares. Cette approche permettra de valider son efficacité et de lever les obstacles à son adoption généralisée. Pour plus de simplicité et de proximité, les agriculteurs pourront se tourner vers une liste de partenaires habituels privilégiés de coopératives, négoces ou chambres d’agricultures. Le conseil agronomique sur l’application d’herbicide sera ainsi de qualité et adapté au niveau local.

Les économies réalisables 

La télédétection d’adventices par drones en grandes cultures permet de réaliser les traitements suivants sur les exploitations :

  • Chardons sur betteraves

  • Chardons sur pommes de terre

  • Chardons sur lin

  • Rattrapage en désherbage maïs 

En moyenne, l’économie d’herbicide est de 68% selon l’INRAE, et peut aller jusqu’à 80% selon l’infestation de la parcelle. La coupure buse à buse iXflow-e permet d’augmenter la précision et les économies réalisées. Les cultures cibles représentent plus de 2 millions d’hectares en France, ce qui pourrait représenter plusieurs milliers de kilos de produits phytosanitaires non pulvérisés sur la ferme France. A titre d’exemple, pour un désherbage de chardons sur betteraves, l’économie réalisée par l’agriculteur sur le coût du traitement est de 21.5€/ha* une fois le coût de la prestation de télédétection déduite, avec un indice de fréquence traitement de 0.4 à 0.2. La technologie de pulvérisation localisée permet donc d’améliorer la rentabilité sur les exploitations, tout en préservant la biodiversité.

*Sur la base d’un traitement d’herbicide à 0.174kg/ha.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de lire ce message ! Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (Adblock). Ce site vit principalement grâce aux publicités. Nous faisons en sorte de ne pas en abuser et qu'elles ne soient pas intrusives. Merci de nous ajouter à votre liste d'exceptions dans Adblock ou de désactiver ce logiciel pour pouvoir continuer à nous lire.