Pulvérisation

Des conseils pour gérer le risque jaunisse en betterave

A compter de 2023, les traitements de semences avec néonicotinoïdes sont interdits. L’ITB publie un ensemble de fiches pour aider les agriculteurs à gérer le risque jaunisse. Conseils prophylactiques et de traitements, prévisions et suivi du risque, ainsi que recommandations aux agriculteurs volontaires pour implanter des plantes compagnes sont regroupés dans une boite à outils disponible sur itbfr.org. 

Les conseils de l’ITB :

  1. Détruire les repousses de betteraves : les virus de la jaunisse s’y conservent et les pucerons viennent s’y alimenter avant de coloniser les parcelles au printemps. Pour limiter le risque de contamination, l’ITB recommande de systématiquement détruire les repousses dans les cordons de déterrages et dans les parcelles non labourées avant l’implantation des céréales. La fiche précise les méthodes à utiliser.
  2. Anticiper le risque : Une prévision de la date d’arrivée de pucerons sera disponible à partir de mi-février et une mise à jour de la prévision du risque d’abondance des pucerons sera publiée début mars. Ces 2 indicateurs permettront aux agriculteurs d’évaluer le rapport bénéfice/risque pour la mise en place de mesures de prévention qui pourraient avoir un impact sur le rendement. Ces prévisions les inciteront aussi d’accroitre leur vigilance à la période identifiée comme à risque, afin de positionner au mieux les traitements en végétation*.
  3. Suivre le risque avec Alerte Pucerons : Cet Outil d’aide à la décision (OAD) informe en temps réel, tout au long du printemps, sur la présence de puceron vert dans chaque zone géographique. La carte interactive indique l’évolution du risque jaunisse autour de chaque exploitation et aide ainsi au positionnement des traitements aphicides*.
  4. Envisager l’implantation de plantes compagnes : Dans le cadre du Plan National de Recherche et d’Innovation (PNRI), l’ITB et les Services Agronomiques de Sucreries testent l’efficacité de ces dispositifs. Les premiers résultats sont prometteurs mais l’itinéraire technique reste à affiner pour limiter la concurrence avec la betterave. La boite à outils indique néanmoins, des conseils pour les agriculteurs volontaires pour leur mise en œuvre.
  5. Utiliser les bons aphicides, au bon moment et avec les bonnes doses : selon les essais ITB, seules 2 matières actives en mélange avec de l’huile sont efficaces sur pucerons verts : la flonicamide, produit homologué et le spirotétramat, produit pour lequel l’ITB demande une dérogation d’usage pour 2023. Les produits à base de pyréthrinoides et de carbamates, bien qu’homologués pour cet usage, ne permettent pas de contenir les populations de Myzus persicae. La fiche publiée sur le site de l’ITB précise les conditions d’utilisation de ces produits et donne des conseils d’application pour maximiser leur efficacité*.

La boite à outils « gestion jaunisse 2023 » est disponible en accès libre, sur www.itbfr.org

*Il est impératif de vérifier le dépassement du seuil dans les parcelles avant toute intervention.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de lire ce message ! Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (Adblock). Ce site vit principalement grâce aux publicités. Nous faisons en sorte de ne pas en abuser et qu'elles ne soient pas intrusives. Merci de nous ajouter à votre liste d'exceptions dans Adblock ou de désactiver ce logiciel pour pouvoir continuer à nous lire.