2022 / 09 / 37,38,39,40 – KRONE
MéthanisationRécolteTENDANCES

Le Strohmax valorise les rafles de maïs

Rien ne se perd, rien ne se crée : tout se transforme ! La célèbre citation d’Antoine Laurent de Lavoisier colle à la méthanisation comme le Strohmax colle au sol.
Les installations de biogaz sont nombreuses à se demander où et comment trouver des produits et sous-produits pour nourrir leurs élevages de bactéries! Elles sont aussi nombreuses à chercher des solutions pour ramasser les rafles et pailles de maïs après récolte du grain, car fortement méthanogènes et parfois même les cannes non récoltées en partie basse à l’ensilage lorsqu’elles sont trop sèches pour nourrir le cheptel.  Remorques récupératrices attelées derrière les moissonneuses, faucheuse-andaineuse avec récupération via une ensileuse dotée d’un pick-up ou une remorque autochargeuse, cueilleurs à maïs sur moissonneuses avec fonction d’andainage… Les idées sont nombreuses mais pas toujours pratiques, efficaces ou économiques.

C’est pourquoi en Allemagne, Baggerhandel, un spécialiste de la négoce de matériel a imaginé un collecteur pour ensileuses, le Strohmax 5000 dont l’intérêt est d’intervenir après récolte du maïs en grain ou lorsqu’il est destiné à l’élevage, en ensilage. L’accessoire de 4,6 mètres (soit 6 rangs) est un broyeur de 3,3 tonnes doté d’un rotor à axe horizontal doté de fléaux larges, qui ramassent non seulement les rafles et au plus près du sol par aspiration, mais également coupent et hachent la partie supérieure du plateau racinaire. Tout l’enjeu est de ne pas ramasser trop de terre ou de cailloux. La matière peut être à cet effet tamisée par des grilles de 3 à 5 mm est canalisée vers le rotor de l’ensileuse par l’effet soufflerie du rotor, accompagné d’une vis sans fin. L’ensileuse pourra alors calibrer la matière organique selon les objectifs du méthaniseur. 

Plusieurs recherches sont menées avec le concours de spécialistes du biogaz, notamment l’Institut supérieur d’agriculture d’Unimi en Italie qui a permis de récolter plus de 20 tonnes de matière par hectare à une vitesse de 3 à 6 km/h, selon la hauteur de coupe préalable. 
 
L’enjeu est important car il permettra de valoriser davantage de matière organique en un seul passage, en général peu intéressante pour les cultures suivantes tout en luttant contre la pyrale, capable de se loger durablement dans les cannes de maïs restantes. Mais le Strohmax n’est pas seulement intéressant qu’en maïs grain ou ensilage. Il permet aussi de récolter d’autres résidus de cultures et d’autres végétaux, notamment de l’herbe et des pailles de céréales. Il ne se destine d’ailleurs pas qu’aux méthaniseurs mais également aux producteurs de granulés et aliments pour animaux.


2022 / 09 / 37,38,39,40 – KRONE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de lire ce message ! Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (Adblock). Si vous souhaitez continuer à accéder à l'ensemble du contenu de FARM-Connexion.com gratuitement, merci de jouer le jeu et le désactiver. Ce site vit principalement grâce aux publicités. Nous faisons en sorte de ne pas en abuser et qu'elles ne soient pas intrusives. Merci de nous ajouter à votre liste d'exceptions dans Adblock ou de désactiver ce logiciel.