ConstructeursEntreprisesFormation

De jeunes talents récompensés par la Fondation Claas

Cette année encore, la Fondation Claas a décerné des prix pour des thèses de fin d’études à de jeunes étudiants dans les domaines de l’agriculture et de l’ingénierie. 

Contrairement à 2020, les futurs bénéficiaires de la bourse Helmut Claas ont eu l’opportunité de présenter leurs travaux et recevoir leurs prix en personne lors de cette édition. Les invités et les autres lauréats étaient connectés en ligne. “Ces étudiants ont accompli un travail remarquable dans leur domaine d’études, un travail qui apporte une réelle valeur ajoutée à l’agriculture et à la technologie agricole. C’est vraiment agréable de les rencontrer et de leur remettre les prix en réel.” se réjouit Sylvia Looks, du comité de la Fondation Claas. Pour la première fois, la manifestation au eu lieu en présence de Cathrina Claas-Mühlhäuser qui succède à son père en tant que présidente du conseil d’administration : “Je suis ravie de pouvoir défendre les objectifs, les idées et les valeurs de mon père en attribuant les bourses Helmut Claas et de soutenir ainsi de jeunes talents prometteurs.”

Les prix suivants ont été décernés :

Bourses :

1er prix : Julius Willmaring a remporté la première place avec son travail sur l’optimisation de la topologie et l’analyse du potentiel économique et fonctionnel pour l’utilisation de l’impression 3D dans la fabrication de machines agricoles à l’Université d’Osnabrück. Pour lui, ceci signifie une aide financière totale de 7 200 €.

2e prix : Fynn Lammers a reçu le deuxième prix de plus de 6 000 €. Dans sa thèse, il a étudié de nouvelles méthodes de protection chimique des cultures utilisant des techniques d’injection. Il est également diplômé de l’Université d’Osnabrück. 

3e prix : Marcell Szalai, étudiant à l’Université des sciences techniques et économiques de Budapest (Hongrie), a obtenu la troisième place avec une aide de 4 800 €. Il a soumis la conception des herses rotatives à un examen scientifique minutieux.

4e prix : Markus Stauder, de l’Université de Hohenheim, est arrivé quatrième avec son article sur les défis de la culture mixte en tenant compte des différentes méthodes de semis. Il a reçu un prix de 3 600 €.

Prix supplémentaires :

En plus des bourses annuelles, cinq prix supplémentaires d’une valeur de 1 500 € chacun ont été décernés.

Dans la catégorie « Innovation », les travaux de Valeria Lotz et d’Eva Wasserloos ont été récompensés. Mme Lotz a rédigé sa thèse à l’Université des sciences appliquées de Hambourg sur le potentiel de la production participative dans le domaine du développement de produits alimentaires. Mme Wasserloos, de l’Université rhénane Friedrich-Wilhelms de Bonn, a, de son côté, traité des paramètres et des caractéristiques de la technologie des capteurs dans l’industrie laitière.

Emily Jones, diplômée de l’Université Harper Adams (Angleterre), a été récompensée dans la catégorie « Santé et sécurité dans l’agriculture ». Elle s’est concrètement intéressée à la promotion de la sécurité agricole.

Philip Francis Pinn a reçu un prix dans le domaine « Validation des produits ». Il a étudié de nouvelles dispositions de dents dans les mécanismes des épandeurs de fumier pour améliorer les résultats d’épandage. Il a également écrit sa thèse à l’Université Harper Adams (Angleterre).

Sophia Levitskaja de l’Académie Roosevelt (Pays-Bas) a également été récompensée. Elle a examiné d’un œil critique les contrôles de la qualité de l’eau et comparé les résultats de procédures élaborées et coûteuses avec d’autres moins coûteuses. Son travail a été récompensé dans le domaine « Innovation dans l’agriculture ».

Les prix décernés aux étudiants à l’international :

Les prix internationaux pour étudiants, d’une valeur de 2 000 € chacun, ont été décernés à des étudiants de l’Université des sciences agricoles du Banat à Timisoara (Roumanie), de l’Université des sciences techniques et économiques de Budapest (Hongrie), de l’Université de Wageningue (Pays-Bas), de l’Université slovaque d’agriculture de Nitra (Slovaquie), de l’Université d’État agricole du Kouban à Krasnodar (Russie) et de l’Université des sciences de la vie de Poznań (Pologne).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de lire ce message ! Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (Adblock). Si vous souhaitez continuer à accéder à l'ensemble du contenu de FARM-Connexion.com gratuitement, merci de jouer le jeu et le désactiver. Ce site vit principalement grâce aux publicités. Nous faisons en sorte de ne pas en abuser et qu'elles ne soient pas intrusives. Merci d'ajouter à votre liste d'exceptions dans Adblock ou de désactiver ce logiciel.