2021 / 09 / John Deere (728×90)
Récolte

En août, MacDon révolutionne sa coupe à tapis flexible

Il se trame quelque chose à Winnipeg. MacDon, le spécialiste des barres de coupe à tapis depuis 1988 prévoit de repousser en août les limites de son FlexDraper, la barre de coupe à tapis flexible spécialement conçue pour les récoltes plaquées au sol.

Depuis 1988, le canadien s’est distingué sur le marché par ses coupes à tapis pour moissonneuses batteuses mais également pour faucheuses automotrices, prévues pour la récolte des fourrages, des cultures porte-graines mais surtout du canola (colza), pré-andainé avant maturité outre-Atlantique. Si ce produit proposé uniquement par des constructeurs nord-américains tels que MacDon ou Honey Bee, mais également les full-liners locaux a mis plus de 20 ans avant de débarquer en France, c’est que nombre de constructeurs de moissonneuses batteuses ne voyaient cet outil utile qu’en faibles rendements.

En 2009, le distributeur seine-et-marnais Bouchard Diffusion décide de compléter sa gamme de cueilleurs Fantini, de transbordeurs développés en interne et de vis à grain Westfield et d’importer ce produit haut de gamme, la coupe à tapis MacDon pour la proposer en alternative aux coupes traditionnelles rigides packagées généralement avec toute moissonneuse à la commande. Malgré un surcoût coquet et un manque de recul en Europe, la coupe à tapis, qu’elle soit rigide ou flexible séduit les producteurs les plus exigeants, dans des largeurs généralement comprises entre 7,5 et 13,7 mètres. Elle s’adapte sur n’importe quelle machine et permet de mieux alimenter la machine en présentant l’épi tête en avant, pour une meilleure qualité de battage/séparation. L’optimisation des performances permet de gagner en débit, en vitesse d’avance ou à contrario de gagner une largeur de coupe. Vient ensuite la version flexible, avec sa scie souple qui racle le sol lorsque l’on récolte lentilles, pois, colza ou céréales versées. Il est assez facile de limiter la remontée de terre ou de pierres grâce à une grande amplitude de réglages, d’inclinaison du tablier et du plastron. Aucune autre coupe classique ne peut techniquement rivaliser.

Avec cette expérience et cette distribution via Bouchard Diffusion, MacDon fait ses armes en France, pendant que d’autres pays comme l’Allemagne, la République Tchèque ou l’Angleterre expérimentent à leur tour ce nouveau produit. Un produit qui commence à faire parler il y a une dizaine d’années non seulement en plaine mais également chez les constructeurs de moissonneuses batteuses implantés en Europe, jusque là peu convaincus par son intérêt sur l’Ouest du continent. MacDon verra alors arriver de nouveaux concurrents. Son principal étant Honey Bee, autre canadien spécialisé dans les coupes andaineuses, puis John Deere, CNH (Case IH et New Holland). Après une première expérience en demi-teinte avec la MaxFlo, Claas s’est retroussé les manches et a lancé il y a 4 ans les Convio et Convio Flex, respectivement rigides et flexibles qui semblent connaître un certain succès. AGCO referme la marche cette année et plutôt que de développer un produit aussi sophistiqué préfère faire appel à Geringhoff pour proposer une alternative haut de gamme à ses coupes PowerFlow.

Entre temps MacDon a été racheté par Linamar et s’est déployé en Europe avec une filiale dédiée. C’est en Allemagne que les différents marchés sont supervisés et que de nouveaux produits voient le jour. Le canadien expérimente depuis plusieurs années dans différents pays, dont la France sa nouvelle génération de barres de coupe flexibles FD2 qui devrait être présentée courant août. Plus légère, elle devrait établir de nouveaux records de performances nous annonce la marque. Plus de capacités (+20%), plus rapide (+30%), plus flexible (+70%), MacDon annonce sa nouvelle FlexDraper FD2 comme révolutionnaire. A suivre…

2021 / 09 / John Deere (728×90)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page