2024 / 02 / S10 – Vaderstad
ConstructeursEntreprises

L’autrichien Syntrac dépose son bilan

Malgré son originalité, le Syn Trac, victime collatérale des crises récentes et de la guerre en Ukraine peine à trouver son rythme. L’inventeur de ce porteur atypique est en dépôt de bilan.

Atypique, le Syn Trac l’est. Il est aussi très novateur. Car au delà de son profil de porte-outils multifonctions, l’appareil de 420 chevaux présente plusieurs originalités qui le distinguent d’autres quatre roues directrices à châssis rigide commercialisés sur le marché. Présenté dans sa version aboutie à Agritechnica en novembre 2017, l’appareil peut recevoir un essieu moteur supplémentaire, non seulement pour améliorer sa traction, mais également s’affranchir des règles en matière de poids admis par essieu, sur route. Second point distinctif, son système d’attelage/dételage automatisé des outils avant et arrière. Enfin, un chargeur frontal dédié, qui présente une cinématique unique sur ce segment.

« Après des années de travail de développement, le Syn Trac était prêt pour la production en série pour tous les domaines d’application prévus au 3e trimestre 2023. » indique la marque. Et pourtant « les chiffres de vente prévus n’ont pas pu être atteints. » Les problèmes d’approvisionnement liées à la guerre en Ukraine et la pandémie de Coronavirus, annoncés par KSV1870, une association de créanciers, ont rallongé considérablement les délais de livraison. L’entreprise de Bad Goisern se voit alors freinée en plein élan. Bilan, l’entreprise autrichienne a 14,96 millions d’euros de dettes, pour 5,085 d’actifs selon KSV1870. « Il est prévu de poursuivre et de restructurer l’entreprise à travers un plan de restructuration, mais cela ne se fera pas sans réduire les frais de personnel, et sans optimisation de la production » déclare Alexander Meinschad de KSV1870. 43 salariés et 145 créanciers sont concernés par la situation de cet outsider. 

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de lire ce message ! Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (Adblock). Ce site vit principalement grâce aux publicités. Nous faisons en sorte de ne pas en abuser et qu'elles ne soient pas intrusives. Merci de nous ajouter à votre liste d'exceptions dans Adblock ou de désactiver ce logiciel pour pouvoir continuer à nous lire.