Travail du sol / Semis

Claydon lance ses nouveaux semoirs Evolution

Des trémies plus grandes et de nouvelles déclinaisons du porte-dents caractérisent les nouveaux semoirs Evolution de l’anglais Claydon. Leur objectif; progresser en autonomie tout en offrant davantage de polyvalence.

Cœur de tous les modèles Evolution, le système de mise en terre Opti-Till à deux dents, développé par Jeff Claydon en 2002. L’un de ses principaux avantages est de préparer le sol uniquement dans la zone de croissance des plantes, au bénéfice des vers de terre et des auxiliaires. La dent fissuratrice en attaque élimine la compaction et crée un drainage dans la zone d’enracinement, tandis que la dent de semis dépose les graines dans la couche superficielle. Le semis en bandes permet également à la culture de recevoir plus de lumière et à l’air de s’infiltrer dans les rangs, ce qui favorise le développement des plantes. Comme la structure du sol est conservée, la parcelle peut supporter les passages ultérieurs sans dommages.

La conception du porte-dents Claydon permet des déclinaisons nombreuses pour adapter l’enterrage du semoir aux conditions de chaque exploitation : escamotage de la dent fissuratrice au profit de disques ouvreurs, voire remplacement de la dent semeuse à soc Delta par une ligne de semis double à soc ultra-fin « zéro disturbance ». Cette dernière configuration vise la rénovation de prairies ou le passage sans encombre dans de gros couverts végétaux ; elle a aussi son intérêt en semis classique de céréales quand les conditions sont exceptionnellement humides.
Avec des largeurs de travail de 3 – 4 – 4,5 – 4,8 – 5 et 6 mètres, les semoirs Claydon Evolution intègrent 9, 13, 15 ou 19 dents ; la plupart disposent d’une trémie de 1910 litres, mais les modèles 3MF (3 m) et 4MRF (4 m) proposent une capacité de 2700 litres répartie à 50/50 entre les semences et les engrais, soit 700 litres de mieux que les modèles actuels. Les rendements journaliers typiques vont de 20 ha pour le 3m Evolution, qui nécessite un tracteur d’une puissance minimale recommandée de 150 chevaux, à 40 ha pour la version 6 m, qui nécessite un minimum de 300 chevaux.
Tous les modèles sont équipés de série d’une turbine à entrainement hydraulique, d’une console de commande en cabine Artemis, d’un dispositif de jalonnage, d’une double barre d’outils arrière de nivellement et de feux de route.
La gamme Evolution se distingue par l’adoption du réglage hydraulique de la profondeur de semis, l’accès amélioré à l’unité de dosage pour le calibrage, tandis que les disques ouvreurs en attaque (une option destinée à franchir les résidus de récolte coriaces) sont actionnables hydrauliquement depuis le siège du tracteur. En option également, une deuxième voire une troisième trémie doseuse améliorent encore la polyvalence des appareils. Notons qu’une grande boîte à outils, facilement accessible et intégrée au cadre du marchepied, fait partie de l’équipement standard.
La nouvelle gamme Evolution sera disponible à la livraison à partir de l’automne 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de lire ce message ! Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (Adblock). Si vous souhaitez continuer à accéder à l'ensemble du contenu de FARM-Connexion.com gratuitement, merci de jouer le jeu et le désactiver. Ce site vit principalement grâce aux publicités. Nous faisons en sorte de ne pas en abuser et qu'elles ne soient pas intrusives. Merci de nous ajouter à votre liste d'exceptions dans Adblock ou de désactiver ce logiciel.