ImagesPassion

[Images] 4 Xérion à l’assaut du Mont Blanc

Lorsqu’en 2010 se présente l’opportunité d’aller découvrir la toute dernière réalisation des établissements Villeton, la majorité des tracteurs Xerion jusque nous avions jusqu’alors croisé était utilisée pour des activités agricoles, quelques fois forestières et plus rarement dans les travaux publics. Celui des Croset allait créer la surprise. 

C’est en Haute-Savoie, à quelques encablures de Morzine et face au Mont Blanc que Claas et la maison Villeton nous avaient convoqué pas moins de quatre Xérion. Des tracteurs à quatre roues égales qu’il n’est plus nécessaire de présenter aujourd’hui. Ces porte-outils équipés d’une cabine issue d’une machine de récolte, mobile ou non sur son axe et dans la version la plus spécifique, posée au dessus du moteur est une véritable centrale d’énergie mobile, adaptée non seulement à l’agricultur, mais également à des domaines plus spécifiques. 

L’utilisation que l’ETA Croset fait de son Xerion 3800 était tout simplement unique pour l’époque, et a fait l’objet d’une étude réfléchie de la part de Claas et du spécialiste isérois, la société Villeton. Le déneigement, c’est le crédo de cette entreprise familiale basée à Saint André Le Gaz où le service et l’écoute d’une clientèle exigeante à une période difficile de l’année est une priorité. ” Le déneigement n’attend pas ” insistait Jean Villeton en décembre 2010, lorsqu’il nous présentait sa dernière réalisation. Depuis une trentaine d’années, lui et sa femme, Fabienne conçoivent et fabriquent des étraves, auxquels s’ajoutent des outils de salage adaptés à des porteurs employés lors conditions hivernales notamment pour les collectivités et aéroports. A cela s’ajoute une activité d’importateur des matériels Epoke pour le territoire français et de fraises à neige Kahlbacher ou Rolba-Zaugg.

C’est dans le cadre de cette activité que quatre Xérion ont été équipés pour la neige. Fraîchement introduit, le Xerion 4500 de grandes cultures était un tracteur de démonstration, plus à l’aise en plaines céréalières. Car chaussé de pneumatiques agricoles, des Michelin Axiobib, celui-ci avait tendance à glisser lorsqu’il devait gravir les pentes enneigées menant jusqu’au col. Sensations garanties! S’il n’était pas chaussé de pneus Nokian comme ses confrères, celui-ci poussait une étrave tri-axiale de 4,20 mètres. Plus petits mais mieux habillés, les trois 3800 sont chaussés des pneumatiques Nokian dont l’adhérence autorise plus de fantaisies qu’un pneu agraire classique sur sols enneigés. Tous sont en version Trac VC, le fameux mode qui permet à la cabine de changer de sens, pour offrir il est vrai, une vue rarement égalée sur un engin de ce niveau de puissance. Et l’objet de toutes les convoitises n’a rien du Xérion habituel. La société Villeton, après être littéralement tombé sous le charme du concept à son lancement, en adaptait un exemplaire pour les besoins d’un père et de son fils, entrepreneurs agricoles et spécialistes de l’entretien de l’environnement et de voiries à Groisy (74).

“C’est un beau pari. Nous l’avons choisi pour sa polyvalence car il nous fallait un porteur puissant qui puisse effectuer nos travaux de déneigement l’hiver, et d’autres activités agricoles l’été. Même en haute montagne, la maniabilité de ce tracteur est excellente” commentaient Marcel et Julien Croset. 

Faire un automoteur soi-même est une chose difficile et économiquement peu rentable. Avec son châssis compact et l’espace qu’offre la plate forme une fois la cabine retournée, le Xérion permet à l’entreprise Villeton de lui associer un kit composé de trois lames pour un travail sur une largeur maximale de 11 mètres. 

“Nous ne travaillons quasiment jamais sur une telle largeur, d’autant qu’il faudrait être deux pour conduire et manœuvrer les lames”, commente Julien Croset.

Effectivement, les ailerons latéraux servent d’écrêteur et permettent de sécuriser les voies en créant une bordure de 1,2 m de hauteur. Cet équipement a nécessité quelques évolutions sur le porteur et notamment le remplacement des réservoirs latéraux pour encastrer le dispositif de repliage des ecrêteurs en respectant un gabarit routier compact. L’accès a été revu en conséquence, avec un passage en diagonale du conducteur sur une passerelle sécurisée par des grilles antidérapantes. En cabine, les Croset ont une vue en hauteur à 360° sur l’environnement de leur appareil et peuvent contrôler grâce à deux joysticks les fonctions automatisées de l’étrave et des ailerons, en plus du joystick Claas voué à faire avancer l’appareil. Enfin, l’autre intérêt est de pouvoir démonter l’ensemble de déneigement en moins de quatre heures grâce à ses multicoupleurs hydrauliques et sa modularité, un avantage qui permet de rentabiliser hors saison neigeuse cet appareil pour l’ETA Croset. 

Depuis la réalisation de ces images, fin 2010, l’engouement pour ce montage très spécifique s’est confirmé et l’entreprise Villeton n’a cessé de le faire évoluer, en adéquation avec les évolutions du tracteur. Consciente que la taille et le coût d’un tel engin peut refroidir certains investisseurs, des collectivités autant que des entrepreneurs, l’entreprise Villeton a il y a 4 ans jeté son dévolu sur un porte-outils plus léger, le JCB Fastrac 4000. Un sujet lui a d’ailleurs été consacré (à lire en cliquant ici) 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de lire ce message ! Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (Adblock). Si vous souhaitez continuer à accéder à l'ensemble du contenu de FARM-Connexion.com gratuitement, merci de jouer le jeu et le désactiver. Ce site vit principalement grâce aux publicités. Nous faisons en sorte de ne pas en abuser et qu'elles ne soient pas intrusives. Merci de nous ajouter à votre liste d'exceptions dans Adblock ou de désactiver ce logiciel.