A la UneRécolte

John Deere dévoile ses nouvelles moissonneuses T5 et T6

Pas moins de huit nouvelles machines et autant de niveaux de puissance sont annoncés pour les nouvelles T5 (5 secoueurs) et T6 (6 secoueurs), des machines qui permettent à John Deere d’harmoniser non seulement le style de son offre de matériels de récolte mais également ses possibilités technologiques et de confort.
Le design des moissonneuses batteuses John Deere est désormais parfaitement harmonisé, à tel point qu’on pourrait les confondre! De gauche à droite, la X9, la S7 et la T6 ©John Deere

Elles sont en quelque sorte l’évolution des “W” classiques, puisque dotées dès leur sortie en 2008 d’un séparateur tangentiel. Une sorte de tambour dont le rôle est de garantir un flux de récolte direct et supérieur, tout en préservant la qualité de grain et, autant que possible de la paille. Ces machines renouvelées en 2015 avec un caisson de nettoyage plus généreux, dont la structure est en aluminium vont pour la saison 2024 profiter d’une nouvelle motorisation.

La gamme démarre avec 305 ch (moteur John Deere de 6,8 litres) sur la T5 400 et se referme à 466 chevaux avec le 6 cylindres JD9X de 9 litres, sur le modèle T6 800. La gestion de puissance du JD9X permet de maitriser la consommation de carburant puisque le régime s’abaisse au transport sur route et lorsque la machine est à l’arrêt, à une intersection ou à un feu tricolore. Toutes les variantes du moteur sont conformes aux normes d’émission rigoureuses de la phase V et emploie un système SCR nécessitant de l’AdBlue.

 

T5 400

T5 500

T5 600

T5 700

T6 500

T6 600

T6 700

T6 800

Moteur

John Deere PowerTech PSS

6 cylindres

6,8 litres

John Deere JD9X

6 cylindres

9 litres

Puissance maximale du moteur (ch)

305

348

387

421

348

387

421

466

Nombre de secoueurs/canal

5 / standard (1,4 m)

6 / large (1,67 m)

Capacité max. de la trémie à grain (l)

10.000

11.500

11.000

13.500

Débit de vidange (l/s)

125

150

125

150

Contenance du réservoir de carburant/d’urée DEF (l)

800 / 48

Les caractéristiques internes n’ont pas évolué. La largeur du canal (1,4 m sur les T5 et 1,67 pour les T6) est identique. Le diamètre de batteur de 660 mm armé de 10 battes, d’un angle d’enveloppement de 124 degrés et un régime de 470 à 950 tr/min est conservé, pour couvrir un large éventail de cultures à récolter. Lorsque la récolte quitte le contre-batteur (à fils de base, ou pour petites graines en option), elle gonfle à mesure que l’écart s’agrandit entre le tambour d’alimentation et le carter de la moissonneuse-batteuse. C’est le début du processus de séparation. Il est aussi important de noter que la récolte passe au-dessus du cylindre, et non en-dessous. Ce point est essentiel pour préserver la qualité de la paille et minimiser la consommation de puissance. Le flux est ensuite canalisé vers le séparateur tangentiel – le coeur du concept des modèles T – d’un diamètre de 800 mm et doté d’un très grand angle d’enveloppement et de doigts qui génèrent un « effet peigne » facilitant la séparation des cultures. Il est associé à un contre-batteur hautes performances HPS réglable sur deux positions, puis enfin, le tambour arrière de 400 mm de diamètre avec sa corbeille et le flux est enfin dirigé vers les secoueurs. Le caisson de nettoyage est aussi un point fort de ces machines, puisqu’il offre une surface de 5,20 m² sur les modèles à 5 secoueurs et de 6,30 m² sur les machines à 6 secoueurs. L’utilisation généralisée d’aluminium aéronautique haute performance réduit le poids de la machine sans compromettre la rigidité structurelle de la grille à grain. Les 6 vis d’alimentation assurent un transfert homogène de la récolte même en pente et en conditions de cultures humides ou collantes. Face à ce système, associé au flux d’air de 740 m3/min fourni par le ventilateur et à l’énorme surface de la grille à grain, les fonctionnalités classiques de compensation de pente deviennent obsolètes. En plus de l’énorme surface dédiée au caisson de nettoyage, la machine ramène les retours vers le batteur et les répartit uniformément sur toute sa largeur à l’aide d’une vis sans fin. La quantité de matériau s’affiche en cabine et peut également être contrôlée par une trappe d’inspection située juste à côté de la porte de la cabine.

Les T5 et T6 de nouvelle génération sont dotées de nouvelles capacités de trémies, jusqu’à 11.500 litres pour les 5 secoueurs (soit +15%) et un maximum de 13.500 litres pour les deux plus grosses 6 secoueurs (+23%). De plus, ces machines peuvent être équipées d’un embout de goulotte réglable électriquement, qui permet de mieux contrôler le déchargement quelle que soit la remorque dont vous disposez. Le débit de vidange maximal peut atteindre les 150 l/s, ce qui permet de décharger rapidement 10 t de céréales en seulement 90 secondes. Par ailleurs, un système de base compense les pentes jusqu’à 7 % et des options sont disponibles pour aller jusqu’à 14 % (avec le kit de compensation des dévers) et même 22 % (avec la technologie HillMaster).

Grâce à la même cabine que le modèle X9, les nouvelles moissonneuses-batteuses T5 et T6 assurent une expérience utilisateur de haut niveau, avec un confort et des fonctionnalités encore supérieures par rapport à la génération précédente. Citons le siège à suspension active ActiveSeat II, des phares à LED, jusqu’à 10 points de charge 12 V et USB, un système d’infodivertissement compatible Carplay et Android Auto, un nouveau moniteur de la console d’angle et une porte à fermeture électronique, le joystick CommandPRO… John Deere a intégré des packs de solutions Precision Ag Technology incluant le récepteur StarFire 7500, la console CommandCenter G5Plus de 12,8 pouces et la connectivité JDLink. 

Les utilisateurs peuvent contrôler davantage de fonctions simultanément, en visualisant par exemple les commandes de la machine sur la console principale et les applications d’agriculture de précision comme AutoPath, John Deere Machine Sync ou l’analyse du grain sur le moniteur étendu. Machine Sync permet au chauffeur de la moissonneuse-batteuse de contrôler la vitesse, la direction et la position du tracteur, pour une vidange précise et sans déversement et un remplissage homogène de la remorque en marche. La technologie d’analyse du grain prend des mesures en temps réel du taux d’humidité, de protéines et d’amidon, par exemple, dans le blé et l’orge, ce qui facilite la séparation des lots de plus grande valeur commerciale dès la récolte.

Enfin, John Deere s’engage à garantir un temps de fonctionnement maximal à ses clients, avec un taux de 98 % de livraison de pièces dans les 24 heures. Si une réparation rapide n’est pas possible, le concessionnaire John Deere concerné fournira une moissonneuse-batteuse de remplacement afin d’éviter toute interruption des opérations de récolte du client.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de lire ce message ! Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (Adblock). Ce site vit principalement grâce aux publicités. Nous faisons en sorte de ne pas en abuser et qu'elles ne soient pas intrusives. Merci de nous ajouter à votre liste d'exceptions dans Adblock ou de désactiver ce logiciel pour pouvoir continuer à nous lire.