A la UneSALONSSIMA 2022

Forte baisse de fréquentation pour le SIMA 2022

Elle vient de fermer ses portes, l’édition centenaire du SIMA a accueilli pendant 5 jours environ 153.000 visiteurs, selon l’organisation. En 2019, lors de la dernière édition, le salon dédié au machinisme agricole avait accueilli 230.000 visiteurs.

Si vous êtes nombreux à ne pas être venu lors de cette édition centenaire c’est d’abord à cause repositionnement début novembre, compte tenu de certains travaux aux champs toujours en cours. Vous avez fortement insisté sur ce point sur les réseaux sociaux. Second point, vous avez remarqué l’absence de nombreuses firmes pourtant fidèles au salon parisien (citons le groupe Same Deutz FahrJoskinKöckerlingJCB, Manitou, DieciAlpego, Carré, La Campagne / PanienMaupuMcCormickLandiniGrimmeNorematRopaFerrand / RazolPerard, Michelin…), ce qui s’est traduit par un salon très aéré, pour ne pas dire vide dans certains halls. Les organisateurs ont malgré tout réussi à occuper l’espace avec de nouveaux exposants, souvent venus de pays de l’Est et d’Asie.

Si l’on aborde souvent le sujet du coût important de ce salon pour les exposants, qui ces dernières années ont trouvé d’autres façons de communiquer et d’aller auprès du client, notamment par des opérations plus locales, il s’avère que le handicap principal, pour les firmes internationales et de devoir faire un choix entre l’EIMA de Bologne (270.000 visiteurs) qui se tient depuis hier mercredi 9 novembre 2022 et le SIMA (230.000 lors de l’édition précédente). Un choix de dates qui fait donc débat. Vous avez tranché ; vous êtes près de 77.000 à ne pas être venu sur cette édition du redémarrage, qui après l’enchaînement de crises sanitaires, climatiques ou encore géopolitiques redémarre en osant ce changement de dates.

Malgré tout, après avoir sillonné les allées et être allé à la rencontre d’un grand nombre de participants (il y avait 1.000 exposants, dont 290 nouveaux), les exposants ont indiqué que la qualité des échanges et le niveau de professionnalisme est le fait marquant de cette édition, malgré un résultat en demi-teinte côté visitorat. Parmi les 153.000 visiteurs, 18% sont venus de l’étranger et de 120 pays.

La prochaine édition du SIMA se tiendra du 24 au 28 novembre 2024, soit une semaine après l’EIMA. 

4 commentaires

  1. C’est une honte qu’un pays comme la france soit si mal représentée. On mérite un vrai beau salon dynamique, une vitrine. Foutez moi ça ailleurs qu’à Paris. On a rien a y faire.

  2. Bonne analyse et exposé des faits. Je me permets juste de rajouter un élément Matthieu. Que dire des exposants fidèles, PME et ETI, assommés par des tarifs délirants et qui doivent aussi soutenir un autre salon spécialisé Français : le Vinitech ? Le Vinitech est à Bordeaux fin Novembre 2024… nos équipes techniques ne pourront physiquement faire face … mais il est vrai que le Vinitech n’est pas dans le giron du SIMA. Petit ou mal pensé, à chacun son avis. Il n’est pas trop tard pour co construire. Et vive l’agriculture Française et les productions françaises ! Cordialement Arnaud

  3. Le SIMA 2024 existera mais pas comme cela. 153 000 visiteurs selon l’organisation ? Il y a eu du monde le dimanche 6, moins le lundi, pas mal le mardi et le mercredi, le jeudi. Mais pour faire 30 000 j. Non vu les rer et les parking. Quand à l offre fermeture des halls 1 2 3 4. Enfin 18 % d étrangers. Non et non. Le positionnement est à revoir. Pas d accueil VIP des clients qui achètent régulièrement des machines. Une offre de conférences déconnectées des machines. C’est un salon fait par les vendeurs comme le salon de l’auto. Le salon 2024 doit être un salon des acheteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de lire ce message ! Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (Adblock). Si vous souhaitez continuer à accéder à l'ensemble du contenu de FARM-Connexion.com gratuitement, merci de jouer le jeu et le désactiver. Ce site vit principalement grâce aux publicités. Nous faisons en sorte de ne pas en abuser et qu'elles ne soient pas intrusives. Merci de nous ajouter à votre liste d'exceptions dans Adblock ou de désactiver ce logiciel.