Technologie & High-TechVignes et Vergers

[VITEFF] Yanmar dévoile un robot de pulvérisation viticole

Au Viteff, les innovations en matière de robotique et d’autonomisation gagnent du terrain. Yanmar, constructeur japonais dévoilait hier à l’ouverture du salon champenois dédié aux vins effervescents une nouvelle solution robotisée, le Yanmar YV01.

La Champagne, nouvelle terre d’accueil de Yanmar. Le nippon s’est installé il y a sept ans aux portes de Reims dans la Marne pour manager ses activités commerciales et marketing à l’échelle européenne, mais également pour accompagner le développement de cet enjambeur de pulvérisation autonome, exposé pour la première fois sur un salon consacré à l’univers du Champagne, et pas seulement.

Non pas électrique mais thermique, le YV01 s’anime grâce à un moteur bicylindre essence Honda de 800 cm3 et 27 chevaux, refroidit par air. Il est logé à gauche de l’engin. Très agile, sa transmission conçue par Poclain Hydraulics commande deux chenilles pour virer rapidement en bout de vigne. Le centre de gravité est positionné au plus bas, permettant à cet engin d’une tonne à vide de gravir des pentes allant jusqu’à 45% tout en travaillant en dévers à un maximum de 19%. L’appareil a été conçu d’abord pour intervenir dans les vignes étroites de Champagne, où il a déjà été expérimenté. Il dispose alors d’un dégagement sous châssis de 1,4 m et pourra intervenir à une vitesse maximale de 4 km/h de façon autonome.

Pour la partie pulvérisation, la cuve de 200 litres est en position verticale dans le “pied” droit du YV01 et alimente deux descentes de buses, pour traiter un rang à la fois et deux demi-rangs. Une autonomie qui permettra de couvrir autour d’un hectare. Avec 19 litres de carburant, l’engin pourra travailler jusqu’à 4 heures avant d’être ravitaillé en essence. Notons également que Yanmar mise sur la pulvérisation électrostatique pour améliorer l’efficacité de pulvérisation, réduire la quantité de produit en couvrant 100% de la surface recto et verso des feuilles.

S’il est autonome, la réglementation impose toutefois qu’un opérateur soit à proximité pour le surveiller, et puisse via une télécommander stopper son fonctionnement. Le YV01 est entièrement programmé via un smartphone ou une tablette et une application dédiée. Pour le déplacer d’une parcelle à l’autre, l’engin n’étant pas homologué sur route, il faudra prévoir une remorque ou un véhicule de 3,5 tonnes de PTAC.

Le Yanmar YV01 est encore en phase expérimentale mais devrait très vite être commercialisé. Le constructeur nippon espère finaliser son robot en 2022 en vue d’une commercialisation en 2023. L’objectif? Le proposer à moins de 100.000 euros avec son module de pulvérisation et la possibilité de monter d’autres outils. Une version électrifiée devrait suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de lire ce message ! Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (Adblock). Si vous souhaitez continuer à accéder à l'ensemble du contenu de FARM-Connexion.com gratuitement, merci de jouer le jeu et le désactiver. Ce site vit principalement grâce aux publicités. Nous faisons en sorte de ne pas en abuser et qu'elles ne soient pas intrusives. Merci d'ajouter à votre liste d'exceptions dans Adblock ou de désactiver ce logiciel.