ConstructeursEntreprisesEnvironnement

Maneko donne une seconde vie aux machines usagées

Installée à Toul en Meurthe et Moselle sur un site industriel en reconversion, Maneko a pour vocation première de devenir un centre de reconditionnement de matériels d’entretien des accotements et plus généralement de tous types d’engins de voirie.

Une démarche éco-responsable

Adoptée le 30 janvier 2020 par le Parlement, la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire vise à inscrire l’économie de ressources dans le quotidien des citoyens. Si ce plan d’action vise à lutter contre gaspillage alimentaire, à sortir du plastique jetable, elle entend aussi mettre un coup de frein à l’obsolescence programmée tout en réemployant autant que possible les produits consommés. Une démarche auquel les constructeurs de matériels professionnels ne restent pas insensibles et tentent d’accompagner à leur façon, par le remanufacturing notamment. Un processus industriel consistant à remettre un produit usagé (en panne, en fin de vie, obsolète ou à l’état de déchet) dans un état, un niveau de performance et des conditions de garanties identiques ou supérieures à son état d’origine.

C’est le cas du groupe familial ACTIBAC, respectivement fondé et dirigé par Jacques et Christophe Bachmann, auquel appartient Noremat à Ludres (54) et Accopilot (une branche digitale). Il a en octobre dernier donné naissance à Maneko, une structure dont le leit-motiv est de réduire l’empreinte carbone et les coûts des travaux d’entretien de la voirie, en offrant aux utilisateurs une gamme de pièces et de matériels ancrés dans l’économie circulaire et solidaire. Le ré-emploi des pièces participe notamment à réduire les consommations de matières premières.

Maneko est installée à Toul sur le site en reconversion des anciennes usines Kléber. Le bâtiment de 7500 m2, implanté sur un terrain de 2 hectares, a fait l’objet d’une rénovation complète avec une attention particulière à l’isolation thermique.

Un dispositif de récupération des eaux de pluie alimente la zone de lavage des matériels. La quasi-totalité du mobilier de bureau est de seconde main. De même, les équipements de cuisine du réfectoire proviennent des ateliers de reconditionnement de chez Envie. Des bornes de recharge pour véhicules électriques ont été installés sur le parking, et un projet de panneaux photovoltaïques est à l’étude. Maneko a par ailleurs mis en place une gestion fine des déchets issus de son activité : les embouts métalliques des flexibles hydrauliques sont séparés des éléments plastiques, les pompes et moteurs hydrauliques qui ne peuvent être reconditionnés sont démontés en vue de séparer les éléments en aluminium de ceux en fonte, les composants électroniques font l’objet d’un traitement à part.

Faire du neuf avec du vieux

A l’issue d’une vie active sur le bord des routes ou en campagne, les faucheuses et débroussailleuses Noremat et de marques concurrentes, tracteurs et autres porteurs n’iront pas encombrer les parcs d’occasion des concessionnaires et spécialistes. Avec Maneko, il s’agit de leur donner une seconde vie. Une fois acheminés, il y seront démontés, réparés, rénovés et remis en conformité selon un processus industriel bien établi, pour être ensuite remis sur le marché. Cependant, toutes les machines usagées ne méritent pas d’être reconditionnées. Certaines seront alors démantelés et leurs meilleurs composants seront rénovés et revendus d’occasion ou en échange standard.

Vecteur d’inclusion et de formation

Autre conviction forte pour le groupe lorrain, celle de s’inscrire dans une démarche de Responsabilité Sociétale des Entreprises. Maneko oeuvre pour l’insertion professionnelle, en formant dans ses ateliers des jeunes apprentis et des personnes en reconversion professionnelle, accompagnés et encadrés par une équipe de techniciens et formateurs expérimentés.

Le centre de reconditionnement Maneko sert ainsi de support au développement d’un pôle de compétences fédérant des entreprises locales et offrant un outil de formation de «techniciens de maintenance». Avec ses partenaires, Maneko contribue ainsi à répondre à la pénurie de candidats sur des métiers en devenir. Pôle Emploi conduit actuellement le recrutement de 12 candidats pour la première session de formation qui débutera le 18 janvier prochain.

Le projet de centre de formation, soutenu financièrement par la région Grand Est et Pôle Emploi, réunit des acteurs multiples. Du côté des constructeurs et distributeurs de matériels, les sociétés Mathieu (Groupe FAYAT) et la Coopérative Agricole Lorraine se sont portées candidates pour prendre part au projet au côté de Noremat, par la mise à disposition de techniciens formateurs et le recrutement des futurs candidats. En partenariat avec l’association ENVIE, le Lycée professionnel du Toulois et le Lycée des métiers Entre Meurthe et Madon et le Greta, Maneko participe à la construction de parcours de formations innovants privilégiant le «faire pour apprendre» et permettant de mixer différentes séquences d’accompagnement et de formation pour conduire de nouveaux publics vers l’acquisition des compétences attendues.

A ce jour, 25 collaborateurs composent l’équipe Maneko. Ils sont majoritairement issus du service occasion de Noremat et bénéficient ainsi de longues années d’expérience de reconditionnement de matériels toutes marques. La création de cette nouvelle entité va libérer du temps aux techniciens des 9 agences régionales Noremat pour assurer des prestations de maintenance et de SAV auprès de leurs clients professionnels, et ainsi accroître encore le niveau de service.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de lire ce message ! Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (Adblock). Si vous souhaitez continuer à accéder à l'ensemble du contenu de FARM-Connexion.com gratuitement, merci de jouer le jeu et le désactiver. Ce site vit principalement grâce aux publicités. Nous faisons en sorte de ne pas en abuser et qu'elles ne soient pas intrusives. Merci de nous ajouter à votre liste d'exceptions dans Adblock ou de désactiver ce logiciel.