AGRITECHNICA 2023SALONS

Agritechnica 2023 : Les incontournables Jour 7

Le plus grand salon de la machine agricole vient de fermer ses portes, samedi 18 novembre 2023 – 18h00. Nous vous proposons d’achever notre visite d’Agritechnica 2023 avec cette dernière sélection de nouveautés et de curiosités croisées. Si certaines d’entre elles ont déjà été abordées sur Farm-connexion.com, avec plus de détails et d’images, nous ne manquerons pas de potasser nos sujets avec plus de précisions et à tête reposée dans les semaines et mois à venir. 
Après 8 années d’expérience dans le semis direct grâce au Boss, développé à l’origine par Sly, Agrisem fait évoluer son offre et va proposer une toute nouvelle nouvelle génération de son semoir, repensé pour s’adapter à toutes les conditions d’utilisation. 
Le spécialiste de la liaison tracteur-outils, l’axonais Laforge mettait l’accent naturellement sur ses relevages avant, mais également ses systèmes de lestage et interfaces de guidage Dynatrac, capables d’améliorer la précision de guidage des outils.
D’origine anglaise, le semoir Mzuri Pro-Til, fabriqué en Pologne ne cesse d’évoluer. Très typé strip-till, l’appareil cultive uniquement les bandes de semis. En plus de sa trémie principale, l’appareil profite d’une ou deux petites trémies supplémentaires, de 500 litres, animées électriquement. Il est possible alors de choisir où appliquer la semence et l’engrais, au niveau de la dent fissuratrice, des éléments semeurs, de la herse de recouvrement. Le Pro-Till est un appareil très techno, qui est capable de mesurer différents paramètres du sol (PH, humidité) afin d’adapter sa profondeur de travail. Il adopte de nouveaux éléments de semis monograine, avec trémies individuelles.
Fini les crevaisons avec ces roues sans air, présentées sur un andaineur Fendt Former.
On évitera les blagues de mauvais goût !
Avec la gamme Probody, Krampe propose de contrôle votre benne via l’Isobus. Elle contrôle toutes les fonctions de la benne, de la paroi poussoir à l’éclairage. Cette solution permet de séquencer automatiquement des fonctions spécifiques et le contrôle de la paroi poussoir en fonction de la vitesse lors du déchargement. On arrête pas le progrès !
Après les versions de 12 et 14,5 mètres, l’Allrounder Profiline arrive en version 12,7 m (largeur au transport de 3 m). Toujours aussi polyvalent, l’outil espace ses 76 dents de 166 mm, et peut profiter de double lames de ressorts pour augmenter sa stabilité et accroître les capacités de pénétration.
Les coupes andaineuses MacDon peuvent désormais se monter sur un tracteur à poste inversé ou non, grâce à cette interface. Le fabricant canadien nous précise qu’en cas d’achat ultérieur d’une faucheuse automotrice, vous pourrez garder votre coupe et faire reprendre cette interface.
Le nec plus ultra du décompacteur se trouve chez l’italien Alpego. Totalement Isobus, l’appareil de 5 et 6 mètres se replie à moins de 3 mètres grâce à ses dents escamotables. Le châssis tubulaire accepte plus de contraintes qu’un châssis carré. Plusieurs types de rouleaux et de dents sont proposées.
Les fabricants de pièces et composants sont venus en masse à Agritechnica. Ici un fabricant de cuves de pulvérisateurs rotomoulées.
N’espérez pas vous l’offrir, cette machine artisanale a un caractère pédagogique.
Les chenillards légers sont une spécialité italienne. Sur le stand McCormick, un X4.085 TM affiche 75 chevaux et a été bien équipé. Cabine, relevage avant et peinture rouge métallisée sont des options.
Un détail n’a pas échappé aux spécialistes. Horsch fait évoluer encore une fois son identité avec une nouvelle police d’écriture.
Autre fabricant de broyeurs de paille, l’américain Haybuster est représenté en France par la société Vercom
Côté robotique, les français ne sont pas en reste. Plusieurs appareils Naïo étaient présents sur le salon.
Les fabricants de jouets et modèles réduits sont aussi de la partie. Ici, le stand Siku Bruder.
Original, ce Claas Xerion radiocommandé est proposé en rose.
Quelques tracteurs anciens ont fait le déplacement. Ici un Ford Ferguson 2N sur le stand Good Year.
D’une puissance de 75 chevaux (moteur Kohler), le KT276 de Kramer a une capacité de 2,7 tonnes pour 5,8 mètres. Il profite du Smart Attach qui vous évite de descendre de la cabine pour atteler vos accessoires.
On achève ce salon chez les indiens. Tafe présente deux concepts, l’un de 27 chevaux entièrement électrifié, doté de batteries lithium-ion, d’une transmission à deux vitesses (0-10 et 0-24 km/h). Le second, de 55 chevaux fonctionne à l’hydrogène et n’est pas prêt à ce jour pour être commercialisé. Les réservoirs se situent derrière le conducteur.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de lire ce message ! Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (Adblock). Ce site vit principalement grâce aux publicités. Nous faisons en sorte de ne pas en abuser et qu'elles ne soient pas intrusives. Merci de nous ajouter à votre liste d'exceptions dans Adblock ou de désactiver ce logiciel pour pouvoir continuer à nous lire.