2023 / 03 / S11 – Vervaet
Désherbage MécaniqueTechnologie & High-TechTENDANCESTravail du sol / SemisVIDEOS

[VIDEO] Farmdroïd FD20 : Il sème et bine à l’aveugle en toute autonomie

Manque de main d’oeuvre, tâches pénibles et répétitives, coût du travail élevé, notamment en agriculture biologique. Ce sont autant de contraintes et de problématiques auquel vous pouvez être confrontés et que la robotique tente de solutionner. 

Durant la saison 2022, nous avons croisé plusieurs spécimens du Farmdroid, des semis jusqu’à la couverture végétale quasi-intégrale. L’occasion de faire un point technique avec Stéphane Lebègue, responsable secteur Nord Est pour la société Stecomat, importateur exclusif de ce robot semeur/bineur commercialisé depuis bientôt trois ans et qui, il est vrai, à su rapidement trouver sa place dans le paysage agricole, d’autant plus qu’il est homologué pour un travail autonome.

> Rendez-vous dans quelques jours chez l’un des premiers clients et utilisateurs du FD20, pour connaître son avis après deux saisons d’utilisation.


Nous sommes mi-juin, soit un plus plus de trois mois après avoir semé ces betteraves biologiques. Le Farmdroid achève sa saison de binage lorsque celles-ci couvrent presque intégralement le sol. Il a été prévu pour semer environ 20 hectares a une vitesse de travail maximale de 900m/h. A ce rythme, le FD20 semer jusqu’à 6 hectares en une journée.
N’affichant que 800 kg à vide sur la balance, autonome et peu énergivore, l’appareil travaille 24h/24 grâce à ses batteries chargées par un panneau photovoltaïque. Il n’a donc pas besoin de revenir sur l’exploitation pendant la saison de binage.
Si les betteraves sont propres, c’est que l’appareil travaille en continu sans la moindre intervention humaine.
L’utilisateur est toutefois connecté à son robot via une application sur son smartphone. En cas de problème et pour le prévenir de l’avancement du travail, une alerte lui parvient immédiatement.
La force du FD20, c’est d’être capable se semer en géo-localisant chaque graine précisément, puis de biner avant même que la plante ne ne pointe sa première feuille.
Les six modules de semis espacés de 25 à 75 cm sont mécaniques et permettent de semer betteraves sucrières, oignons, du colza, des épinards, de la salade, du persil, des herbes aromatiques. Farmdroïd a aussi testé d’autres cultures tel que le chou frisé, le chou chinois, la chicorée, la moutarde jaune et brune, l’aneth, la livèche, l’anis, le chanvre, la ciboulette, la laitue et les carottes.
Le disque de semis est en impression 3D, ce qui permet au constructeur danois de répondre quasi immédiatement aux demandes de ses clients lorsqu’ils ont une exigence particulière.

Abonnez-vous à la Newsletter

Retrouvez l'essentiel de l'actualité, des infos exclusives, des scoops et annonces importantes

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de lire ce message ! Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (Adblock). Si vous souhaitez continuer à accéder à l'ensemble du contenu de FARM-Connexion.com gratuitement, merci de jouer le jeu et le désactiver. Ce site vit principalement grâce aux publicités. Nous faisons en sorte de ne pas en abuser et qu'elles ne soient pas intrusives. Merci de nous ajouter à votre liste d'exceptions dans Adblock ou de désactiver ce logiciel.