En Bref !

Farmstar se décline en deux versions

Développé par ARVALIS – Institut du végétal et Airbus, puis rejoints par Terres Inovia, le service Farmstar combine imagerie satellite et expertise agronomique pour établir un diagnostic précis sur l’état nutritif des plantes à l’échelle de la parcelle.

Véritable outil d’aide à la décision, les conseils Farmstar permettent aujourd’hui à plus de 13.000 agriculteurs français de gérer au plus juste les besoins de leurs cultures en engrais et régulateur de croissance. Ils économisent ainsi du temps et de l’argent, tout en assurant une qualité et des rendements optimaux avec un impact environnemental moindre.

Une analyse des comportements

En 2019, Farmstar a mené une revue complète de son marché. Un large panel de personnes a été sondé, regroupant des agriculteurs abonnés à Farmstar, des agriculteurs clients d’autres solutions, des techniciens convaincus par Farmstar, des techniciens plus incertains, des coordinateurs de coopératives, des leaders d’opinion, des fonctionnaires du ministère, des employés de la filière agro-alimentaire… Arvalis s’est notamment appuyé sur le savoir-faire de l’institut IPSOS pour assurer la représentativité des résultats et collecter des chiffres précis sur des questions très pointues, comme la perception des agriculteurs sur Farmstar vis-à-vis de la concurrence. Cet audit stratégique a renforcé la volonté de fournir un service de gestion de l’azote utile et fiable, afin d’accompagner les pratiques agricoles vers une agriculture durable.

2021 / 07 Vaderstad (728×90) second paragraphe

Cette étude a également mis en avant l’existence de deux types d’agriculteurs :

  • Des agriculteurs prioritairement soucieux de leur marge, et de la conformité à la réglementation,
  • Des agriculteurs intéressés par une agriculture plus « agronomique », qui prenne davantage en compte le sol, qui participe à restaurer / enrichir sa biologie, et qui soit plus respectueuse de son impact environnemental.

Ces résultats ont fait apparaître que Farmstar, dans son état actuel, ne répond pas complètement à ces deux groupes :

  • Pour le premier groupe, il est trop détaillé et donc trop cher.
  • Pour le second groupe, il ne va pas assez loin : le manque de flexibilité des dates de livraison (souvent incompatibles avec les plages de pluies ou des contraintes opérationnelles de la ferme), la non-prise en compte de certains paramètres mais aussi, l’alignement de la concurrence sur le contenu de notre offre, ont quelque peu amoindri la spécificité de notre service.

Une version par profil d’utilisateur

La nouvelle offre Farmstar se décline désormais en deux versions afin de prendre pleinement en compte les préférences des agriculteurs et de répondre à tous leurs besoins.

  • Farmstar Eco, pour réajuster le dernier apport azoté en totale conformité réglementaire. Un conseil unique, un tarif entrée de gamme et un abonnement plus simple et plus souple (blé : pilotage du dernier apport / colza : dose totale)
  • Farmstar Neo, pour une gestion agronomique fine de l’azote, du semis à la récolte, en continu, grâce au modèle de culture CHN. Une mise à jour quotidienne du déficit azote et la prise en compte de davantage de facteurs comme la variabilité du sol et du potentiel de rendement et les actions préalablement menées par l’agriculteur. L’utilisation se fait à la demande, soit en anticipation (un tableau de bord dynamique pour planifier et prioriser les applications) ou en réaction (des alertes pour réagir rapidement).

Le modèle de culture CHN développé par Arvalis est un modèle dynamique qui permet de modéliser l’ensemble des flux de carbone (C), d’eau (H2O) et d’azote (N) entre le sol, la plante et l’atmosphère. Il permet d’évaluer finement et à tout moment les besoins des cultures, notamment du blé. Il est ainsi possible de simuler la croissance des cultures en prenant en compte leurs facteurs limitants, en temps réel comme en anticipation grâce au calcul fréquentiel.

Le modèle CHN, intégré à l’offre Farmstar Neo, permettra ainsi pour la première fois un pilotage dynamique de la fertilisation tout au long du cycle : un virage à 180° vers un usage à la demande, plus souple et plus flexible vis-à-vis des travaux agricoles et des impératifs météorologiques.

Une modulation optionnelle

Seulement 20% des agriculteurs Farmstar pratiquent la modulation intraparcellaire automatique. Dans l’ADN de Farmstar, hérité de la mission d’Arvalis, se trouve la volonté de servir le plus grand nombre possible d’agriculteurs. Proposer cette fonctionnalité en option  semblait alors plus équitable. Avec Farmstar, l’agriculteur ne paye que ce qu’il utilise vraiment. Cela permet ainsi de s’adapter à toutes les exploitations, quels que soient leur niveau d’équipement, leur taille ou leur agilité digitale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page