PulvérisationSALONSSIMA 2019

ARTEC : Nouveau pulvé porte-outils RSC et évolutions de gamme

Pour les cultures hautes comme le maïs, Artec leur dédie un automoteur de pulvérisation polyvalent doté d’un relevage avant.

Fabriquer des automoteurs modulables, c’est le fer de lance d’Artec depuis l’apparition du F40 en 2005. En plus d’effectuer les traitements, cet automoteur à châssis réversible, car symétrique peut, s’il est doté en option d’un relevage arrière, entraîner un distributeur d’engrais. Pour son nouvel RSC, c’est un peu la même mission que ses géniteurs lui ont confié.

Les ingénieurs d’Artec ne sont pas partis d’une feuille blanche pour satisfaire les maïsiculteurs puisqu’ils ont utilisé un RS20 comme base. Initialement positionnée à l’avant, la cuve de rinçage a été déplacée, laissant la place à un relevage est greffé devant la cabine classe 4, pour offrir une visibilité accrue sur des outils. En plus d’autoriser l’accouplement d’outils frontaux, tels qu’une castreuse, un distributeur, une écimeuse ou une tête de récolte, l’appareil dispose d’une garde au sol variable, de 1,3 à 1,9 mètre et une voie variable de 2,2 à 2,7 ou 2,4 à 3,2 mètres. D’une capacité de trois tonnes, le relevage avant est accompagné d’une connexion Isobus et de distributeurs hydrauliques.

Pour ce qui est de la partie pulvérisation, le RSC est identique au RS20. Il dispose d’une cuve de 3.000 litres, une rampe Pommier TR4 de 24 à 36 mètres et une pompe de nettoyage et de remplissage de 500 l/min. La motorisation est d’origine Volvo (180 chevaux) et couplée à une transmission hydrostatique avec antipatinage électronique. Les quatre roues indépendantes sont suspendues pneumatiquement et à la différence du RS20, celles-ci peuvent être directionnelles sur le RSC.

Notons également que les F40, RS20 et RSC peuvent disposer du système de rinçage automatisé (et en continu sur le F40) en fin de pulvérisation. Le système DynaJet gère le temps d’ouverture et de fermeture de la buse grâce à un solénoïde (électrovanne) qui maintient la pression constante. Le volume par hectare est contrôlé par le boîtier de régulation. La taille de la gouttelette reste alors constante quelques soient les variations de vitesse ou de débit par hectare, ce même en courbe.

close

Inscrivez-vous à la Newsletter

Retrouvez l'essentiel de l'actualité, des infos exclusives, des scoops et annonces importantes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de lire ce message ! Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (Adblock). Si vous souhaitez continuer à accéder à l'ensemble du contenu de FARM-Connexion.com gratuitement, merci de jouer le jeu et le désactiver. Ce site vit principalement grâce aux publicités. Nous faisons en sorte de ne pas en abuser et qu'elles ne soient pas intrusives. Merci de nous ajouter à votre liste d'exceptions dans Adblock ou de désactiver ce logiciel.