MéthanisationTravail du sol / SemisVIDEOS

HORSCH Focus 6.50 TD : Une nouvelle version pour la méthanisation

Son nom? Horsch Focus 6.50 TD. Sa cible? Les pros de la méthanisation. Découvrez ce semoir de strip till capable d'ameublir, semer et fertiliser tous les 50 cm.

L’idée de travailler le sol en bandes à la façon du strip till a constitué, en 2006, la base du développement du Focus TD. L’appareil évolue à nouveau et va désormais permettre l’introduction de cultures à 50 cm, principalement pour satisfaire les professionnels de la méthanisation.

Le concept de travail du sol en bandes est de travailler uniquement la ligne de semis et à une distance qui correspond à l’écartement des rangs. Il s’agit de limiter la compaction sur le rang et de dégager la future ligne de semis en déplaçant les résidus. Autre intérêt, il est également possible d’apporter simultanément l’engrais de manière localisée, à différentes profondeurs. Le sol en dehors de la ligne de semis n’est donc pas travaillé. Ce concept, appliqué au Focus TD permet de conserver les aspects positifs du semis direct (lutte contre l’érosion, diminution des pertes en eau) et de les associer avec ceux du travail du sol (lit de semences dégagé, sol bien structuré).

Avec un intervalle de 35 à 37,5 cm entre dents, pour décompacter et dégager les résidus de récolte, incorporer l’engrais et des éléments de semis espacés de 35 à 37,5 cm ou 17,5 à 18,75 cm, le Focus TD permet donc d’introduire un grand nombre de cultures, des céréales comme des plantes oléagineuses par exemple. Mais la demande actuelle des méthaniseurs, notamment pour l’introduction du maïs en dérobé, tend vers un écartement à 50 cm. C’est pourquoi Horsch va leur proposer une configuration 6.50 TD, soit 6 mètres de largeur de travail avec un écartement des dents de 50 cm.

L’attelage arrière permet d’atteler un semoir de précision ayant le même écartement que les dents de fissuration ULD (Ultra Low Disturbance). Actuellement en cours d’essais dynamiques, nous avons croisé ce nouveau spécimen attelé à son New Holland T8.435 SmartTrax, d’abord en Seine et Marne dans des terres profondes de type limono-argileuses, puis dans des terres plus superficielles du sud-ouest aubois. Dans les deux cas, il intervenait derrière un chantier d’ensilage de céréales immatures, vouées à alimenter un digesteur. Un argument de plus; un seul chauffeur est affecté à sa conduite.

Retrouvez toutes les informations techniques en vidéo, avec l’interview de Rémy Bohy, spécialiste du semis et de l’agriculture de précision chez Horsch France. 

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité