vendredi 16 novembre 2018
2018 – 11 – Sulky Burel (Econov) – Megabanner / Pied Page / Medium 2
Accueil > Entreprises > Constructeurs > CLAAS : 141,1 hectares de luzerne récoltés en 8 heures

CLAAS : 141,1 hectares de luzerne récoltés en 8 heures

Armé d’une combinaison de fauche Disco, Claas vient d’établir dans le Colorado (USA) un nouveau record du monde. En huit heures, un ensemble de fauche a récolté 141,1 hectares de luzerne, dépassant ainsi de 40,5 hectares le précédent record.

Le 1er juillet 2018, juste après midi, Tate Mesbergen de la Mesbergen Farms a entrepris d’établir ce nouveau record du monde avec un Axion série 800 et une faucheuse Disco 1100 RC à conditionneurs à rouleaux. Exactement huit heures plus tard, il ressortait de sa cabine après avoir récolté 141,1 hectares. Le travail s’est effectué à une vitesse maximale de 30 km/h.

«Tous les champs n’étaient pas proches les uns des autres, c’était donc un vrai défi de replier rapidement les unités de faucheuse pour le transport et de se dépêcher le long des routes», explique Tate. Une équipe technique était présente sur place pour intervenir le cas échéant et constater la qualité de coupe.

La veille de tenter ce pari, un orage martelé de 12,7 millimètres de précipitations est venu jouer les troubles-fête. Les conditions de récolte n’étaient par conséquent pas optimales au moment de sonner le top départ. Le départ a été retardé de quelques heures, et lors de sa tentative de record, Tate a également effectué deux arrêts imprévus. «J’ai frappé un morceau de béton sur le premier champ et j’ai dû vérifier si l’unité de la tondeuse avait été endommagée». Après un bref examen et avoir constaté qu’une seule lame nécessitait un remplacement, le chantier a pu reprendre. 

Le précédent record du monde avait été établi dans de l’herbe et non de la luzerne, et la faucheuse ne disposait pas de conditionneur, ce qui rendait l’exploit plus aisé. La Disco 1100 RC est dotée d’un conditionneur avec deux rouleaux de polyuréthane qui compriment les tiges dures tout en préservant les précieuses feuilles. Cela réduit le temps de flétrissement requis et garantit une valeur d’alimentation maximale, car les feuilles sont conservées. Le conditionneur a augmenté la consommation d’énergie requise, mais cela n’a pas contrarié Tate. Pendant sa tentative, Tate a fauché 5,24 tonnes de masse sèche par hectare dans des parcelles en pivot.

2018 – 11 – Sulky Burel (Econov) – Megabanner / Pied Page / Medium 2

Peut vous intéresser

Caruelle et Seguip adoptent les solutions Müller

Caruelle et Seguip viennent de s’entendre avec Müller-Elektronik, fournisseur d’ électronique agricole pour équiper ses pulvérisateurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *